forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil

Non Fides - Base de données anarchistes

Burn all flags !
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català Esperanto

  • De Tillon à Guingouin : Les mythes de la Résistance (dans les Cévennes et ailleurs)

    2 septembre

    La lettre ouverte, datée d’août 2007, que je réédite ici était adressée aux rédacteurs du «  Bulldozer est passé près de chez vous  », rédigé au lendemain de la destruction de La Picharlerie, dans les Cévennes. L’un d’entre eux, au moins, a depuis lors remis en question les positions qu’il défendait dans le «  Bulldozer  ». Pourtant, il me semble nécessaire de faire connaître ma réponse plus largement, vu le rôle que jouent actuellement les mythes de la Résistance comme roue de secours idéologique, à gauche de la gauche «  caviar  » représentée par le Parti socialiste. Car ces mythes font des ravages bien au-delà des frontières des formations officielles de l’opposition parlementaire, telles que le Parti de gauche, jusqu’au au sein d’oppositions plus ou moins confuses et non officielles qui apparaissent à diverses occasions.


  • Italie : Antifascisme, dissociation et répression

    1er septembre

    NdNF : Leurs grand-frères de Turin voudraient nous enseigner que "le sabotage est une chose sérieuse". Voilà que, face à une attaque revendiquée en solidarité avec l’un d’eux, les autonomes du Dordoni nous disent que "l’Antifascisme est une question très sérieuse" et que ça n’a rien à voir avec le fait de s’en prendre à un relais téléphonique, une structure qui répand ses nuisances et permet à cette société de bien fonctionner.
    De toutes ces sommations au sérieux nous retenons le fond : pour ces politiciens (...)


  • Hambourg : Nouveau cas de flic infiltrée à la ‘Rote Flora’

    1er septembre

    C’est loin d’être une première… On apprend par un communiqué du 26 août 2015, qu’une agent de police s’est infiltrée dans le milieu autonome et de la ‘Rote Flora’ entre 2009 et 2012. La flic infiltrée, Maria Böhmichen, a cotoyé durant cette période les militant-es anti-capitalistes/anarchistes et s’est immergée dans leurs espaces privés. Sous le nom de “Maria Block”, elle a participé à plusieurs mobilisations internationales de ces dernières années, comme lors des manifestations contre la conférence de l’ONU (...)


  • Eiffage bâtit les prisons du XXIe siècle

    31 août

    Avec 69.000 salariés et un chiffre d’affaire de 14 milliards d’euros, le groupe Eiffage est un géant du BTP (le troisième en France, derrière Vinci et Bouygues) et comme tous les gros patrons du béton, ils trouvent en l’État un client privilégié. Bureaux (comme l’ensemble « Garance », dans le XXème, pour le Ministère de l’Intérieur), écoles, hôpitaux, ponts, autoroutes (dont Eiffage est aussi gérant), vidéosurveillance, fibre optique (8 contrats avec des communautés locales, pour 5200 km de fibre optique pour (...)


  • Et « Dieu » créa l’« Islamophobie »…

    27 août

    La lecture de ces deux documents, l’un émanant d’une réunion de ministres d’États religieux, l’autre de « libertaires » (j’ai bien droit aux guillemets, moi aussi, n’est-ce pas) ; l’ahurissante et répugnante convergence idéologique qu’ils manifestent dans l’invisibilisation et la négation du simple droit à l’athéisme (sans même parler de sa nécessité pour un esprit libre) suffisent amplement à mes yeux pour se garder de l’usage du dit concept. Il mérite d’être considéré comme un danger et une arme contre les partis pris philosophiques et sociaux du courant communiste libertaire et anarchiste auquel je me rattache.


  • La compréhension active en lieu et place de l’irritation réactive

    26 août

    On entend de plus en plus, ici et là, des critiques s’élever contre toute tentative d’analyse et de théorie antiautoritaire de la société de domination. Parmi ces critiques, souvent, on y trouve la tentation du discrédit de tout ce qui voudrait prendre du recul plutôt que de foncer tête bèche dans ce qui nous opprime. La théorie ne serait bonne, selon ses critiques, qu’à se couper les cheveux en quatre, elle serait une occupation académique, « inutile ». La tendance qui pousse beaucoup d’entre nous au rejet d’un recul pourtant nécessaire sur nos pratiques et notre pensée, est très certainement liée à un appauvrissement global du mouvement radical. La slogantisation de la pensée anarchiste semble en effet, lorsqu’elle est conjuguée à la mise à sac de toute projectualité révolutionnaire, faire plus de mal qu’il n’y parait.


  • Rien à mendier et à aménager. Tout à prendre et à détruire !

    26 août

    L’Etat lutte bel et bien contre le gaspillage alimentaire – thème si cher à nos partisans de la récup’ – et redistribue aux pauvres les restes des riches par l’intermédiaire de ces charognes humanitaires, rouages utiles du pouvoir. Cette loi est somme toute sociale et finalement bien digne d’un Etat social-démocrate : Etat dans sa volonté de contrôler les pauvres – qui peuvent être imprévisibles – et gérer la misère sociale que l’économie et l’Etat créent eux-mêmes, dans un contexte toujours plus propice à l’expropriation ; Social-démocrate dans sa bonté caritative qui parcoure les mythes du gauchisme radical. Et au fond paternaliste, c’est à dire toujours aussi autoritaire mais qui tente de faire participer les exploités à leur propre exploitation.


  • Belleville (Paris) : Les marcheuses arrêtées, les flics courent toujours

    22 août

    Cela faisait déjà plusieurs années que les prostituées de Belleville (d’origine chinoise pour beaucoup) subissaient le harcèlement dégueulasse et incessant des flics du quartier que connaissent tous les immigrés et les pauvres qui y vivent. Comme si le mépris social et les risques permanents qu’impliquent leurs moyens de subsistance ne suffisaient pas, dans leur entreprise méticuleuse visant à aseptiser le boulevard pour le rendre présentable aux riches venus s’en délecter et le rendre insupportable (...)


  • Espagne : Des nouvelles de Gabriel Pombo Da Silva

    20 août

    Il y a maintenant un an que le compagnon Gabriel Pombo Da Silva a été transféré au centre pénitentiaire de Topas (Salamanque). Il continue d’y résister à la dure expérience de la privation de liberté (après déjà plus de 30 années passées derrière les barreaux), mais aussi aux divers dispositifs que l’administration pénitentiaire ne cesse de perfectionner au mieux de ses intérêts et de ceux de ses commanditaires.


  • Copenhague : Perquisitions et arrestations à la suite d’une nuit émeutière

    20 août

    Dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 août dans le quartier de Nørrebro de Copenhague, la fin de manifestation appelée par “Reclaim the streets” – à laquelle 200 personnes ont participé – s’est terminée par une conflictualité accrue contre l’existant. Les flics se sont faits attaquer à coups de pétards, bouteilles, de pavés et de cocktails molotov, tandis que plusieurs agences bancaires et immobilières ont été fracassés à coups de marteaux et de masse. Le musée de la police a aussi perdu ses vitres et de nombreux tags ont été inscrits sur les murs du quartier. Trois personnes ont été arrêtées alors qu’elles étaient en train de déceler des pavés.


  • Variations sur la violence

    19 août

    Quand le terrorisme du capital a tué, mutilé ou emprisonné notre compagnon, nous avons peu de goût à l’épicurisme ; la fête a un goût amer… Ceux qui restent, se comptent, se cherchent, ont envie de faire quelque chose ; la rage s’accroche au ventre. Quand le capital nous sépare, intervient dans notre lit, dans notre nourriture, dans notre air, dans nos rapports quotidiens, partout, notre révolte s’accumule. Nos souvenirs de fête disparaissent pour laisser place à une critique destructrice. La soumission n’est pas de mise, la fête non plus quand on vient nous chercher au saut du lit pour nous tuer ou nous exploiter.


  • Contre les États et leurs frontières : Révolution !

    16 août

    L’État tue, à ses frontières comme en son sein, par la main de ses policiers, dans ses taules… Cette société fondée sur l’autorité et l’argent tue sur les lieux de travail, dans les maisons et aussi de façon silencieuse et inaperçue par la misère, l’abandon, l’atomisation. La seule vraie solution est d’affronter la racine de la question, de s’en prendre à l’État et à toute autorité, ici et maintenant, en refusant les fausses solutions qui ne font que renforcer sa prise sur nos vies.


  • Le martyre obligatoire

    Par André Prudhommeaux (22 avril 1938)

    14 août

    J’ai sous les yeux un article du Dr Pierrot, dans Plus Loin (numéro 156), et cet article ne m’a pas fait plaisir. Me sera-t-il permis de dire pourquoi ? Dans cet article, le camarade Pierrot exalte le martyre révolutionnaire et déclare que le pacifisme est un prétexte d’un égoïsme féroce. Il cite comme exemple celui des défaitistes qui abandonnent la guerre d’Espagne et se réfugient en France, au lieu de mourir pour la République :
    « Dans le Boletín du premier janvier (édition française), on pouvait (...)


  • Les fils effilochés de l’amitié

    13 août

    Introduction française
    A l’origine, le texte qui suit fut publié en anglais fin décembre 2012. Il était inclus dans un document beaucoup plus long : « Cop-out – the significance of Aufhebengate » (« Cop-out – l’importance de l’Aufhebengate »). « Cop-out » est, en anglais, un jeu de mots ; c’est une manœuvre évasive, et un cop est un flic. Ce texte constitue une réponse à la polémique qui éclata en octobre 2011 quand des amis en Grèce (du groupe TPTG), et moi-même, nous avons rendu public le fait que John (...)


  • Chili : Un compagnon arrêté pour port d’engin explosif

    12 août

    A l’aube du 1er août 2015, le compagnon de 20 ans Ignacio Muñoz Delgado est arrêté. Des flics en civil qui faisaient des contrôles préventifs dans la commune de Lo Prado (Santiago) ont vu un individu suspect apparemment vêtu de noir à vélo et ont décidé de le contrôler au croisement entre Camino de Loyola et Sergio Valdovinos.
    La police dit avoir trouvé un extincteur de capacité d’1kg rempli de poudre noire et une mèche artisanale, en plus de textes en solidarité avec les compagnon-ne-s arrêté-e-s pour (...)


  • Interview de Nikos Romanos

    « Syriza était un ennemi bien avant d’être au gouvernement »

    10 août

    En regardant les choses de notre point de vue, le fait que nous soyons anarchistes signifie que même si Syriza était un réel gouvernement de gauche aux politiques radicales, il nous trouverait à nouveau face à lui, sans aucune envie de signer une trêve avec les apprentis-sorciers de l’illusion et de la répression organisée. En outre, au contraire de la gangrène néo-communiste qui infecte les cercles anarchistes, nous, nous avons coupé depuis longtemps le cordon ombilical reliant l’anarchie à la gauche. Il est néanmoins important que nous soyons précis dans ce qui nous définit pour que nous puissions analyser la réalité qui se tient devant nous.


  • Abats l’État !

    7 août

    L’exploitation économique, la division du travail, la division technique, la division sociale, la hiérarchie, la domination. Le pouvoir d’État. La vie morcelée, mesurée, assassinée. La misère et l’ennui. Le travail à la chaîne, les heures sans vie, la répétition, la reproduction du même geste, du même acte. La mort absorbant la vie. La mauvaise mort de la mauvaise vie. La passivité, le spectacle généralisé, le conditionnement, la mode et le suffrage universel. Une illusion, toute petite, codifiée, réaliste, (...)


  • Grèce : Le procès anti terroriste contre Argiris Dalios, Fivos Harisis, Giannis Mihailidis, Dimitris Politis et Grigoris Sarafoudis se poursuit

    5 août

    Le procès anti terroriste de l’affaire du braquage de la banque ATE de Flórina (Macédoine-Occidentale) a commencé le 14 juillet avec les compagnons Argiris Dalios, Fivos Harisis, Giannis Mihailidis, Dimitris Politis et Grigoris Sarafoudis. La composition de la cour était la même que lors du procès contre Grigoris Sarafoudis et Giannis Naxakis pour le braquage de Pirgetos où ils avaient écopé de longues peines, sans aucune preuves, seulement parce qu’« ils sont anarchistes, font partie de la CCF et ont donc commis le braquage » ! Cette théorie a été développée par la procureur dans son réquisitoire qui n’a duré que seize minutes, et a été adoptée par la cour avec sa décision.


  • Abolissons la monnaie !

    Par Shūsui Kōtoku (février 1900)

    4 août

    Lorsqu’une bactérie pénètre dans le sang d’une personne, la santé de cette personne se détériore graduellement. Il en va de même pour la monnaie que pour les bactéries. Puisque l’argent a un pouvoir sans limite dans le monde, la marche du monde est condamnée a s’avilir de plus en plus. Petit à petit, la moralité est condamnée à être ruinée et la nature humaine à être corrompue. Finalement, la société va vers sa destruction.


  • Santiago (Chili) : chronique de l’audience du 28 juillet contre Tato et Javier

    3 août

    Natalia Collado et Javier Pino ont été arrêtés le 7 avril. Ils sont accusé.e.s d’avoir incendié un bus de la compagnie Transantiago et se trouvent depuis en détention préventive.
    L’audience était fixée à 11h30 dans la tour F, septième étage, ou en tout cas c’était l’information donnée à l’accueil. Mais ça n’était qu’une tentative de nous empêcher de voir et accompagner nos frères/sœurs. Finalement l’audience a eu lieu au premier étage de la tour A. À la demande de la juge, « brandissant » un argument préventif dû (...)


  • J’ai craché sur Serge July

    Décembre 1990

    3 août

    Le 12 novembre, le directeur de Libération, Serge July, cheminait tranquillement dans la manifestation lycéenne lorsqu’un jeune homme, s’avisant de cette présence incongrue, s’approcha et, calmement, expectora un glaviot qui vint s’étaler sur la face du salonnier. « Pourquoi ? » se récria alors July-la-Rousse. Craignant la bavure, le jeune homme s’enquit :« Dis- moi au moins ton prénom » , « Heu … Serge … » Rassuré, le jeune homme conclut : « Alors, tu dois savoir pourquoi. », et le salonnier de bredouiller : « Mais vous êtes intolérants ! » Un autre lui répond avec bon sens : « Mais non, tu vois bien qu’on est tolérant, on t’a pas cassé la gueule. » « Qui c’est ? », s’enquit un lycéen. « C’est le cireur de pompes de Mitterrand. » Et le glavioté poursuivit son chemin. Ce qui a inspiré la lettre suivante à un témoin.


  • Pourquoi nous combattons

    Par les insurgés de Kronstadt (1921)

    2 août

    Les ouvriers et les paysans ne cessent d’aller de l’avant, laissant derrière eux l’Assemblée constituante et son régime bourgeois, la dictature communiste, sa Tchéka et son capitalisme d’État dont le nœud coulant, passé au cou des masses laborieuses, menace de les étrangler.


  • Conseils en Radical Studies

    Pour étudiants dans la misère

    31 juillet

    Ton master de « sciences humaines » en poche, un gouffre existentiel s’ouvre devant toi. Tu te demandes comment mettre à profit tes années de fac sans trahir tes idéaux de jeunesse. Cherche vers le postmodernisme et défriche d’interminables « studies » : tu verras, c’est porteur. Les marches de l’université étant jonchées de ces peaux de banane qu’on se glisse entre concurrents, il te faudra la reconnaissance de tes supérieurs – certes, tu les trouves un peu ringards – que tu obtiendras en lustrant leur (...)


  • De la misère en milieu étudiant

    considérée sous ses aspects économique, politique, psychologique, sexuel et notamment intellectuel et de quelques moyens pour y remédier

    31 juillet

    Rendre la honte plus honteuse encore en la livrant à la publicité
    Nous pouvons affirmer, sans grand risque de nous tromper, que l’étudiant en France est, après le policier et le prêtre, l’être le plus universellement méprisé. Si les raisons pour lesquelles on le méprise sont souvent de fausses raisons qui relèvent de l’idéologie dominante, les raisons pour lesquelles il est effectivement méprisable et méprisé du point de vue de la critique révolutionnaire sont refoulées et inavouées. Les tenants de la (...)


  • A propos du camp de Bure

    Lettre aux amis de « La Discordia »

    29 juillet

    Suite à la rapide discussion que nous avons eue sur Bure, lieu de l’installation de la poubelle nucléaire de longue durée dans l’est de la France, je vous envoie quelques textes qui, je pense, permettront de mieux comprendre pourquoi je ne veux pas mettre les pieds au camp de Bure, pas plus que, les années précédentes, au camp de Valognes, au camp du Chefresnes, etc. pour des raisons analogues. Non pas parce que le combat contre le nucléaire, à titre de pièce maîtresse du monde du capital et de (...)


  • Autonomie, violence et politique

    Par C. O. (Janvier 1978)

    29 juillet

    En tant que mythe d’extrême gauche, le mouvement autonome n’a rien d’autonome. Il reproduit et renforce la dépendance à l’égard des schémas traditionnels, des slogans vides, des médias, même alternatifs, de l’idéologie. L’autonomie est en revanche un objectif pour tous ceux qui veulent le développement de pratiques collectives non manipulées, affranchies de la tutelle d’organisations autoritaires ; c’est un caractère qui peut marquer ces pratiques dans leur objet, leur terrain, leur forme, leurs relations mutuelles. L’autonomie ne peut donc être une formule, un « mot d’ordre », une référence rituelle. Dans les luttes qui existent, il s’agit, pour ceux qui y participent, de montrer ce qui est autonome et ce qui ne l’est pas. Si la réflexion accompagne l’expérience, celle-ci peut alors éviter d’être détournée, utilisée, récupérée.


  • Shadwell (Londres) : Comment saboter une rafle de sans-papiers ?

    27 juillet

    La nouvelle circule selon laquelle une opération de police contre des migrants a été sabotée par les habitant.e.s de Shadwell* mercredi 22 juillet 2015. 16 pneus de véhicules de police ont été crevés. Mieux : les flics de l’immigration devaient mener cette rafle sous les yeux des caméras de télévision afin de faire un coup dur spectaculaire à l’immigration.


  • Grèce : Merde aux défilés !

    26 juillet

    NdNF : Il y a en Grèce deux fêtes nationales, le 28 octobre (le jour du Non est célébré chaque année, marquant le rejet de l’ultimatum italien du 28 octobre 1940 par le dictateur grec Ioánnis Metaxás) et le 25 mars (commémoration de la révolution du 25 mars 1821, qui libéra la Grèce de l’occupant ottoman). Une fois par an, il est obligatoire pour les élèves et les écoliers de défiler, quasi-militairement, en uniforme, tous les 25 mars.


  • Dans le Ventre de l’Ogre

    Collectif alertez les bébés (Janvier 2005)

    25 juillet

    De Ferry (Jules) à Ferry (Luc), en passant par Jospin et Fillon, les réformes en matière d’éducation poursuivent et développent toutes la même logique : le formatage des esprits et des corps, l’adaptation de tous aux lois du marché, la mise au pas du monde scolaire. Au-delà des luttes corporatistes et des contestations parcellaires, ce recueil de textes prend le parti de nourrir la réflexion sur la fonction même de l’école, de disséquer le « ventre de l’ogre »…


  • Turin : Silvia, Costa et Billy passeront en procès

    23 juillet

    Le Parquet de Turin avait entamé contre Silvia Guerini, Costantino Ragusa et Billy Bernasconi une enquête pour attentat à finalité terroriste, possession et transport d’explosifs. L’enquête a été effectuée par la Digos et coordonnée par le Procureur adjoint Enrico Arnaldi Di Balme, qui a demandé et obtenu que les trois soient mis en accusation. Les trois compagnons ont déjà été arrêtés et condamnés en Suisse pour les mêmes faits.


  • Grèce : Affiche du groupe de lycéens anarchistes - Attaque anti-éducative

    22 juillet

    CONTRE
    Leur vision nationale
    Leurs divisions internes au système (Memorandum Vs Anti-memorandum)
    Les efforts de l’état et du capital pour s’incruster carrément dans nos vies
    Nous répondons avec notre action combattante
    Rendez-vous dans les rues pour le conflit anarchiste sans compromis


  • Où est, je vous prie, la garantie du progrès ?

    Par Charles Baudelaire (1855)

    21 juillet

    Il est encore une erreur fort à la mode, de laquelle je veux me garder comme de l’enfer – je veux parler de l’idée du progrès. Ce fanal obscur, invention du philosophisme actuel, breveté sans garantie de la Nature ou de la Divinité, cette lanterne moderne jette des ténèbres sur tous les objets de la connaissance ; la liberté s’évanouit, le châtiment disparaît. Qui veut y voir clair dans l’histoire doit avant tout éteindre ce fanal perfide. Cette Idée grotesque qui a fleuri sur le terrain pourri de la (...)


  • Bolivie : il y a trois ans

    20 juillet

    Aujourd’hui, alors que j’écris ces mots, je lis dans un journal qu’à Llallagua ils ont incendié les bureaux du juge pour enfant, du procureur, des bureaux de la police et la maison d’un violeur qui a reconnu ses faits. Je souris. Je m’en réjouis, ils ne vont pas attendre que la police s’en charge, ils détruisent les institutions de l’État, ils les attaquent. Mais le sourire passe… C’est bien, c’est différent la révolte collective. Moins de risques (d’après certains), mais possible à chaque instant (le sourire revient).


  • Bolivie : Trois ans après la vague de répression

    Dernière note de Solidaridad Negra

    20 juillet

    Solidaridad Negra est né en tant qu’espace de diffusion, et en même temps d’interaction solidaire, avec le compagnon Henry, au cours des moments les plus difficiles de la répression dans ces terres. Nous croyions alors, et le croyons toujours, que c’était une contribution nécessaire et que ça a donné d’excellentes réponses et liens solidaires qui ont renforcé le compagnon de façon opportune. Nous avons beaucoup appris de chaque bise et clins d’œil complices. Nous nous sommes fortifiés, notre activité anarchiste s’est nourrie et a continué d’avancer grâce à tous ces compagnons. Nous pensons aussi avoir atteint notre objectif de soutien envers le compagnon Henry, par une solidarité active et combative.


  • La défaite pathétique de Syriza - L’effondrement final du marxisme

    19 juillet

    Le fait de la capitulation totale de Syriza face aux politiques de memorandum s’inscrit certainement dans une ligne historique d’échec : depuis 1914, les partis socialistes consentant à la boucherie de la première guerre mondiale, jusqu’à 1919, lorsque les socialistes allemands ont collaboré avec les nazis pour tuer des révolutionnaires allemands [Sic - L’auteur parle surement ici des alliances entre le NSDAP (fondé en 1920) et le KPD (Parti Communiste), qui au début des années 30 se sont alliés (...)



  • Bref voyage au royaume des mandarins de la communisation

    16 juillet

    L’opuscule que j’ai récemment rédigé et diffusé, «  Les voies de la communisation ne sont pas impénétrables  », m’a valu de recevoir des mails, ponctués souvent d’amabilités du genre  : «  grosse merde  », «  sale con  », etc. Pas besoin d’être psychanalyste pour comprendre l’origine et la nature des pulsions, propres au monde de la beaufitude, qui remontent à la surface à travers de telles invectives. Je n’y répondrai pas. Je m’en tiendrai, comme d’habitude, à l’adage taoïste  : «  Le sage est comme le miroir. Lorsque des ombres gesticulent devant lui, il reste impassible car il sait que ce ne sont que des ombres.  »

  • Voyageurs de la mémoire

    16 juillet

    Le 1er juillet 1766 , le chevalier de la Barre, accusé d’avoir brisé un crucifix, eut à 19 ans la langue et la main droite tranchées avant d’être brûlé vif. Un groupe a récemment perpétué son souvenir par quelques sacrilèges amusants, qualifiés par les torche-cul locaux de « sataniques », il nous a fait parvenir un dossier, dont nous publions les extraits suivants :
    Les diverses actions d’hygiène individuelle que nous avons menées se sont d’abord fait connaître par les dégâts causés dans le paysage après (...)

  • Londres : Perturbation d’un meeting du SWP et de SYRIZA en solidarité avec les compagnons emprisonnés

    15 juillet

    A Londres, le samedi 11 Juillet [2015], le Socialist Workers Party organisait une réunion publique en présence d’un millier de personnes avec un membre du Comité central de Syriza.

  • Aux ci-devant dynastiques - Aux tartufes du peuple et de la liberté

    14 juillet

    Comme une pierre aux mains d’un vigoureux Alcide Sillonne au loin l’espace où la fronde le guide ; Que ne puis-je, élancé de mon cœur, Faire bondir mon vers au front de l’imposteur, Du caillou de ma haine ensanglanter sa face ; Et, les yeux flamboyants d’une ardente menace, Comme un fantôme errant dans la nuit des complots, De ma torche civique éclairer leur champ-clos ; Et de mon souffle enfin, comme un foudre de flamme, Pulvériser d’un coup leur (...)

  • Le dimanche, vous êtes plutôt communisation ou yoga ?

    14 juillet

    Erratum du 15/07/2015 : Suite à une confusion de notre part sur notre interlocuteur, nous avons retiré quelques informations erronées à la lumière de nouveaux échanges avec l’intéressé.
    Dans ces quelques échanges, un illustre communisateur du dimanche nous donne à voir sa vision du monde. Nous avons maintenant l’habitude, à chaque fois que le mot « communisation » apparaît sur notre site, de recevoir quelques mails enflammés à base d’insultes, et sans autres arguments que des dépréciations amères et (...)

  • Barcelone, 1938 : La CNT et l’édit d’expulsion des Juifs

    13 juillet

    Nous publions ci-dessous la traduction d’une correspondance entre Ben-Krimo, anarchiste de Tanger, et Mariano R. Vázquez. L’objectif de cette publication n’est pas d’accabler la CNT en choisissant un thème d’opprobre (l’antisémitisme) mais de stimuler la réflexion sur les ambiguïtés des anarchistes vis-à-vis de la « question juive ».

  • A propos de Lucio Urtubia

    11 juillet

    Les années 1960, jusqu’au début des années 1980, sont en France et dans de nombreux pays, une période révolutionnaire. Le mouvement libertaire issu de 1968 est confronté en son sein à l’émergence de nouveaux courants illégalistes pratiquant la propagande par le fait, l’action directe, le sabotage et les réappropriations. Un extrait de la brochure Insurrection parue en France en 1979, résume bien la situation : « Il s’agit de se donner des moyens, grâce aux expropriations armées ou désarmées, escroqueries, (...)

  • Journalistes & médias : Les raisons d’une inimitié

    9 juillet

    La question n’est pas la plus ou moins grande correction d’un journaliste en particulier, mais au contraire le rôle en soi de l’appareil médiatique. Les médias ont en effet la prétention d’être la représentation totale de la réalité. En témoigne ce simple fait : pour eux, celui qui refuse de parler avec les journalistes « ne veut communiquer avec personne ». Comme s’il était impossible de communiquer de manière directe, sans le filtre de la presse, de la radio ou de la télévision. C’est la même attitude qu’ont les autorités politiques : celui qui refuse tout rapport avec elles refuse, selon elles, tout dialogue avec les gens. Pourtant, malgré les progrès constants de la domestication sociale, le monde n’est pas uniquement peuplé d’autorités, de flics et de journalistes. Mieux même, c’est justement au-delà et contre leur pouvoir que commence le dialogue réel.

  • Chili : Nouveau coup repressif pour une attaque incendiaire contre la Brigade Criminelle

    7 juillet

    Les compagnon-ne-s sont accusé-e-s de port d’arme (cocktails Molotov) ainsi que d’incendie d’un lieu habité, de plus on aurait signalé la présence d’un engin explosif dans la maison d’un des compagnons. Le 8e tribunal a envoyé les compagnon-ne-s en détention préventive. Les compagnonnes sont à la prison de San Miguel, tandis qu’on espère que les compagnons seront envoyés à la prison/entreprise Santiago 1. Le tribunal a fixé un délai de 45 jours pour les enquêtes.

  • Contre Syriza et son monde - Contre toute autorité

    7 juillet

    Depuis les élections législatives du 25 janvier 2015, Syriza est le premier parti au Parlement grec avec 149 députés sur 300. Aléxis Tsípras est donc nommé Premier ministre du pays le lendemain. Syriza trouve ses origines dans une coalition de partis de gauche et d’extrême gauche fondée en 2004. Celle-ci comprenait un large spectre de formations politiques (treize au total) et de politiciens indépendants, comme des communistes pro-européens (eurocommunisme), des écologistes, des socialistes et des (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 4030


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites