Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Liens > Lecce (Italie) : Infiltrés

Lecce (Italie) : Infiltrés

mardi 17 juillet 2018

Nous savons bien que les forces de police de l’État utilisent divers outils pour contrôler et réprimer les rebelles et les subversifs et les anarchistes parmi eux. En plus de l’utilisation classique des mouchards, trouvés ces derniers mois dans les maisons, les voitures, les maisons des anarchistes dans diverses parties de l’Italie, une autre méthode consiste à utiliser un informateur pour recueillir autant d’informations que possible sur les personnes qui sont surveillées et initiatives qu’ils ont l’intention de mettre en œuvre. Ici dans le Salento, l’opposition au pipeline Tap a certainement attiré l’attention des hauts niveaux de contrôle, surtout pour la stratégie et la nécessité déclarées des travaux. Ainsi, après avoir recueilli de nombreuses informations nous-aussi, qui nous ont donné la certitude de ce fait, nous avons éloigné un sournois personnage, contacté et embauché par les services secrets, qui a fréquenté au cours des quatre derniers mois tous les lieux anarchistes de Lecce. Ce que nous savons directement, c’est que le personnage en question est apparu pour la première fois dans l’espace Tilt, dédié à la lutte contre le Tap, puis au à la Librairie Disordine, assidûment fréquentée. Disparu pendant un mois et demi, alors que nous recueillions des informations à son sujet, il est ensuite réapparu lors d’une soirée dans la bibliothèque d’où il a définitivement été éloigné.

Si nous écrivons ces lignes, c’est pour avertir de cette énième, quoique ancienne, pratique répressive en cours.

[Traduit de l’italien de Round Robin par Article13.]