forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil

Un seul fascisme

samedi 20 mai 2017

Ceux qui ont tué Hervé Rybarczyk, le guitariste lillois des Ashtones, sont ceux-là mêmes qui - policiers et balances de profession - fournissent aussi, à l’occasion, des flingues aux djihadistes tueurs de juifs, de jouisseurs mécréants et décadents : leurs ennemis communs. Nous. Ce sont - de Syrie jusqu’en Russie, d’Indonésie jusqu’à Londres - les mêmes acteurs, aveugles, d’une pulsion de mort chargée de sa misère archaïque, faisant brutalement retour, mais que plus personne parmi nous (ou bien trop peu) ne considère encore un objet d’étude stratégique, susceptible de protéger notre vie, en permettant de comprendre le fond obscur de ce qui entend nous tuer, chaque jour, chaque seconde. Il n’y a qu’un seul ennemi mortel. Un seul fascisme. Connaissant, simplement, plusieurs modes. La pensée différencialiste officielle sera impuissante, par principe, à reconnaître ce fait dialectique. Il est de son destin d’ignorer - « antifasciste » ou pas - l’identité profonde du fascisme, son identité nihiliste. Un seul ennemi. Un seul fascisme.

[Billet repris du blog du Moine Bleu.]

Voir en ligne : Lille : Assassinat d’un camarade par les fascistes


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites