forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil > Articles > Repression et oppression

Repression et oppression

Dernier ajout : 22 août.

La société est bien foutue. Ils mettent des uniformes aux connards pour qu’on puisse les reconnaître.


  • Strasbourg : du sursis pour mater la révolte et la solidarité

    22 août

    Compte rendu du procès de deux personnes arrêtées pendant les évènements contre la loi El-Khomri à Strasbourg. [Pour rappel, Strasbourg : Rassemblement contre la répression du mouvement en cours]

  • Un autre compagnon de Barcelone en prison (et extradé) pour l’affaire des expropriations de banques en Allemagne

    19 août

    Le mardi 21 juin dernier à l’aube, le Corps des Mossos d’Esquadra a défoncé la porte de la maison d’un compagnon anarchiste de Barcelone, où il vivait avec sa compagne et d’autres colocataires. Tous ont été réveillés pointés par des armes à feu et ont été menottés durant des heures, tandis que la police perquisitionnait et dévastait le domicile, situé dans le quartier del Eixample. Finalement, le compagnon a été arrêté et transféré à Madrid, où l’Audiencia Nacional a ordonné sa détention préventive sur la (…)

  • La Haye (Pays-Bas) : Interdiction de territoire contre des anarchistes dans un contexte de répression plus large

    18 août

    Le 3 août , plusieurs anarchistes à La Haye (Pays-Bas) et un autre en dehors de la ville ont reçu une lettre du maire ayant comme intention d’imposer une interdiction de territoire de deux mois pour le ‘Schilderswijk’, un quartier de la classe ouvrière et d’immigrés dans le centre de la ville. Le maire entend utiliser la prétendue « loi football », qui est désormais utilisée contre des militants politiques (sic) pour la première fois. Ces derniers temps, les anarchistes à La Haye ont du faire face à pas mal de répression, en grande partie venant directement du maire.

  • Bâle (Suisse) : Actualisation de la situation des compagnons incarcérés suite à la balade sauvage du 24 juin

    15 août

    Suites judiciaires de la manif sauvage du 24 juin : prolongation de la détention préventive pour les sept personnes incarcérées et une huitième personne jetée en prison.
    Ce qui suit est une mise-à-jour concernant la situation des sept personnes de Bâle en détention préventive qui ont été arrêtées à la suite d’une balade le 24 juin.
    Depuis cette semaine, ce qui était de toute façon prévisible est désormais clair. Le tribunal a prolongé la durée de détention en préventive, certainement de quatre à six (…)

  • Bologne : Un anarchiste arrêté et incarcéré pour possession de matériel explosif

    13 août

    Nous vous informons que dans la soirée du mardi 2 août, suite à une dispute à la maison, notre compagnon Divine a trouvé la police à sa porte. Les merdes sont tout de suite entrées chez lui et ont mené une perquisition, puis appelé la DIGOS [police politique italienne ; NdT]. La presse du régime a écrit que lors de cette perquisition les flics ont trouvé des objets et substances d’utilisation quotidienne qui, une fois mélangés entre eux avec une capacité d’alchimiste, auraient pu devenir un engin explosif. Ils ont trouvé aussi des nombreux écrits anarchistes. Comme tout le monde le sait, chez un anarchiste, même de la soupe périmée peut devenir une arme.

  • Grèce : Fin de cavale brutale pour les compagnons Marios Seisidis et Kostas Sakkas [Mise à jour 11/08]

    11 août

    Le jeudi 4 août, dans l’après-midi, les anarchistes Marios Seisidis et Kostas Sakkas ont été arrêtés près de la ville de Sparte dans le Péloponnèse après un contrôle routier et une course-poursuite. Ils ont refusé de se soumettre à la prise d’empreintes digitales et de se faire photographier pour l’identité judiciaire et ont été transféré le vendredi 5 août à Athènes où ils sont passés devant le procureur qui a reconnu les accusations suivantes : vol (pour la voiture), usage de faux (papiers d’identité et fausses plaques minéralogiques), rébellion, fausses déclarations et deux infractions au code de la route. Ils doivent passer ce samedi devant le tribunal pour être jugés. Les compagnons rapportent s’être fait tirer dessus par les flics alors qu’ils n’étaient pas armés, ils ont tous les deux été sévèrement tabassés.

  • Zurich, Saint-Gall, Bâle (Suisse) : Ding Dong – C’est l’Etat !

    4 août

    Dimanche 10 juillet ont été menées de nouvelles perquisitions à Zurich et Saint-Gall. Cette fois elles ont été au nombre de trois. De ce que nous avons pu comprendre, le mandat de perquisition a été autorisé par le procureur de Zurich pour les charges d’ "incendie volontaire et autres". Dans une note un peu plus détaillée du mandat de perquisition, il était évident qu’il s’agissait de l’"attaque incendiaire contre l’antenne de télécommunications Waidberg, 8037 Zurich" survenue au cours de la nuit de ce même dimanche.

  • Espagne : Dossier classé contre les compagnon-ne-s de l’Opération Pandora 2 !

    1er août

    Par différents biais nous est parvenue la bonne nouvelle selon laquelle le dossier contre les compagnon-ne-s réprimé-e-s dans le cadre de la seconde partie de l’Opération Pandora a été classé.

  • Un homme est mort [2010]

    25 juillet

    Nous ne savons rien sur la vie de cet homme, ce qu’il était, ce qu’il pensait. Aussi ne nous lui feront pas l’outrage de devenir ses camarades post mortems ou d’en faire un martyr. Seulement, sa mort nous rappelle tragiquement comment l’État peut frapper dans notre chair quand bon lui semble, combien nous sommes soumis à un monde de mort ou tabasser un individu refusant de se soumettre à un contrôle à coups de matraques, lacrymos et décharges électriques est défendable (bien que peut être accommodable pour certains) et répandu.

  • Quelle vérité, quelle justice ? [2014]

    25 juillet

    Combien de fois entend-on réclamer « vérité et justice » ? Vérité : que le comportement « criminel » de quelque flic soit reconnu (et, du coup, que le comportement « correct » soit rétabli). Justice : que les responsables soient punis (pour que le système reste le même). Et à qui les réclame-t-on ? A la Justice, celle des tribunaux, bien sûr ! Cette Justice pour laquelle les flics travaillent et qui n’existerait pas sans police. Quelle vérité et quelle justice, donc ? Celles que la Justice, instrument du pouvoir politique, économique et moral, voudra bien nous accorder. Cela revient à cautionner le pouvoir lui-même et ses serviteurs. Il s’agit d’un cercle vicieux d’où on ne sait plus sortir.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 570


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites