forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil > Articles > Solidarité internationale > Chronologie de la solidarité internationale avec les incendiaires (...)

Chronologie de la solidarité internationale avec les incendiaires grecs

Mises à jour quotidiennes

lundi 29 décembre 2008

Ici, nous essayerons de tenir à jour cette chronologie de la solidarité internationale depuis la mort d’Andréas Grigoropoulos, 15 ans, tué par balle le samedi 5 décembre par l’État grec, et des émeutes qui ont embrasé toute la Grèce depuis. Pour nous aider à compléter, vous pouvez écrire à non-fides(at)riseup.net. D’autres informations sont disponibles au bas de cette page.


9 janvier 2009

- A Bogota, rassemblement d’une centaine de personnes devant le consulat grec, banderoles et slogans de solidarité avec les révoltés grecs, déambulation puis dispersion.

6 janvier 2009

- A Split, en Croatie, Alors que les chantiers navals de Split doivent fermer prochainement, une campagne de pochoirs graffés et d’affiches dans toute la ville inquiéterait les politiciens locaux : "si nous n’avons plus de chantiers navals, vous aurez la Grèce". Photo.

3 janvier 2009

- A Lausanne, manif "reclaim the street" avec banderole et blocage de la circulation sur les principaux carrefours de la ville. Photo.

1er janvier 2009

- A Londres, attaque de deux banques et tags en solidarité avec les emeutiers grecs.

31 décembre 2008

- A Rovereto, en Italie, selon les journaux locaux, les vitrines de trois agences d’interim ont été défoncées avec des gros pétards. Selon la même source, un tag a été laissé sur le mur d’une des agences : "Faire comme en Grèce".

- A Alessandria en Italie, des tags apparaissent sur les murs de la ville,
avec "Alexis, Carlo, Sope, Baleno - les anarchistes n’oublient pas" -
"Alexis vit dans les luttes" - "Flics assassins".

- A La Spezia, en Italie, une banderole a été déployée en centre ville en soutien aux révoltés grecs. Photo.

30 décembre 2008

- A Montevideo, attaque à l’engin incendiaire de l’ambassade de Grèce, avec tags de solidarité retrouvés à proximité.

29 décembre 2008

- A Bonn en Allemagne, une trentaine de personnes ont manifesté dans le centre-ville en signe de solidarité avec les insurgés grecs. Pas d’arrestations a priori.

24 décembre 2008

- A Milan, une voiture de police et quatre voitures de la police municipale incendiées, tag en solidarité aux insurgés grecs a proximité.

- A Sarajevo, rassemblement devant l’ambassade grecque, diffusion de tracts et banderoles. Dans l’après-midi, visite des keufs au domicile d’un des manifestants pour l’amener au comico pour interrogatoire. Photo.

- A Bochum, en Allemagne, dans la nuit du 23 au 24, le siège de la police est attaquée à la peinture en solidarité.

23 décembre

- A Ilmenau, en Allemagne, dans la nuit du 22 au 23 décembre, deux banderoles, une avec l’inscription "Un coup de feu contre l’un d’entre nous est un coup de feu contre tous. Arrêtons la police !" et l’autre "Meurtre à Athènes, Alexandros victime de la police" sont posées le long du passage Goethe et sur l’eglise de la ville.

22 décembre 2008

- A Milwaukee, 4x4, bâtiments municipaux et façades d’immeubles vandalisés à coup de tags de solidarité.

21 décembre 2008

- A Paris, manif sauvage dans le Nord Est (18/19e arrondissements) avec banderoles en soutien aux emeutiers ("vive les feux de la révolte") qui sera ensuite posée sur les rambardes du métro aérien à La Chapelle. Le quartier a été par ailleurs recouvert de tags de solidarité et d’affiches. Photo.

- A Saint-Josse, en Belgique, feu à une voiture de keuf devant son commissariat. Communiqué.

- A Buenos Aires, un attentat commis à 2h30 du matin a fait exploser la porte de l’ambassade grecque. Action revendiqué par des anarchistes.

- A Lancy, prés de Genève, un sapin de noël a brûlé devant la mairie en solidarité.

20 décembre 2008

- A Paris, une trentaine de distributeurs de banques des quartiers bourgeois ont été définitivement mis hors d’état de nuire à la soude par des anarchistes, en solidarité avec les émeutiers grecs. Communiqué.

- A Oshkosh, dans le Wisconsin, une banque est attaquée, ses serrures bouchées à la glue et des tags sont laissés sur les murs : "Brûlons la Grèce. Brûlons les prisons. Brûlons les Etats."

- A Amsterdam, Un distributeur de billets de la banque ABN-AMRO est incendié.

- A Kansas City, l’ambassade du mexique est prise pour cible (tags, briques) lors d’un rassemblement en solidarité avec les révoltés, de Oaxaca, de Grèce et d’ailleurs.

- A Tacoma, les tuyaux du combustible ont été coupés, les consoles des pompes à essence ont été détruites et le message "Vas au boulot et butte ton patron" a été tagué sur deux stations de Shell et sur deux stations de Chevron dans la ville.

- A Rome, une centaine d’anarchistes ont manifesté devant le Colisée avec distribution de tracts appelant à la solidarité internationale.

- A Genève, en début de soirée, une banderole a été déployée sur la facade de la gare centrale. Elle disait : « Visiblement, l’insurrection vient. Athènes, Moscou, Bordeaux, Genève... ».

- A Naples, 150 anarchistes ont manifesté dans le centre ville.

- A Washington DC, petit rassemblement devant l’ambassade de Grèce, en solidarité avec le soulèvement grec et contre la violence d’Etat.

- A Valladolid, une petite centaine de personnes se réunissent sur la place Fuente Dorada en solidarité avec la révolte en Grèce, les arrêtés à Madrid, Athènes et partout dans le monde.

- A Denver, deux grandes banderoles ont été accrochées à un pont passant du centre-ville, stipulant : "Nouvelle de Grèce : les flics sont inflammables".

- A San Francisco, une centaine de personnes en manif sauvage très mobile. Des banderoles posées ici et là. Perturbation des flux dans la principale galerie marchande de la ville, le Westfield San Francisco Center, qui fut fermée par la police après quelques heurts et de la casse de marchandises. 6 arrestations pour vandalisme, un manifestant blessé à la tête. Photo 1, 2, 3.

- A Barcelone, manifestation de centaines de personnes en solidarité avec les emeutiers grecs malgré le harcèlement policier. Affrontements avec les keufs. Des arrestations. Video.

- A Erevan, capitale de l’Arménie, rassemblement de solidarité devant l’ambassade de Grèce. Photo.

- A Zurich, une quarantaine de personnes ont taggé et occupé le consulat grec.

- A Bologne, une bombre explose contre une agence de la banque Unicredit.

- A Frederick, dans le Maryland, pose d’une très large banderole. Photo.

- A Omaha, dans le Nebraska, une banderole a été placée sur un pont. Photo.

- A Sao Paulo, manifestation devant le consulat grec avec banderoles. Photos.

- A Offemburg, une quarantaine de personnes ont manifesté spontanément dans le centre-ville, dans le cadre de la journée d’action mondiale en solidarité avec la révolte en Grèce. Pétards, tracts et banderole posée.

- A Oklahoma, de nombreuses banderoles ont été posées en différents points de la ville.

- A Boston, manif de solidarité avec le soulèvement de grecs.

- A Barnaul, en Sibérie, malgré les -30°, manif sauvage réprimée par la police. Environ 10 arrestations

- A Dublin, manif de solidarité avec les emeutiers grecs. Une quarantaine de personnes avec plusieurs banderoles. Photos.

- A Belgrade, des anarchistes se sont rassemblés devant l’ambassade grecque et l’ont dégradé. Photos.

- A Ankara, rassemblement devant l’ambassade grecque d’une centaine d’anarchistes malgré le harcellement policier des manifestants avant le rendez vous.

- A Krasnoyarsk, en Sibérie, rassemblement avec banderoles. Drapeaux grecs brulés.

- A Syracuse, New-York, manif sauvage en solidarité avec les emeutiers grecs. Photo.

- A Lisbonne, manif sauvage, blocage de routes, banques, magasins, voiture de flics pétées. Des banderoles posées ici et là. Photo 1, 2.

- A Hambourg, plus de 1000 personnes en manifestation, affrontements avec la police à coup de fusées. Photo.

- A Amadora, Portugal, diff de tracts, tags de solidarité et distribution de brochures sur la situation.

- A Wroclaw, manifestation de solidarité avec les grecs en lutte. Photo.

- A Strasbourg, rassemblement devant le consulat grec, diffusion de tracts
d’info, graffitis dans la ville. Photo.

- A Mexico, une centaine de personnes réunies devant l’ambassade de Grèce. Photos.

- A Copenhague, manif sauvage jusque l’ambassade de Grèce.

- A Minsk, le commissariat central a été attaqué avec des grenades fumigènes en solidarité.

- A Belo Horizonte, Brésil, collage et tags de solidarité. Photos.

- A Mineapolis, une quarantaine de personnes ont manifestées en solidarité. Blocage de routes et fumigènes.

- A Saratov, en Russie, banderoles et tags de solidarité en différents points de la ville.

- A Odessa, rassemblement devant le consulat grec avec banderoles. Aussi, de nombreux tags de solidarité. Photo 1, 2.

- A Saint-Louis, USA, une quarantaine de personnes rassemblées en solidarité.

- A Nicosie, capitale de Chypre, manifestation en solidarité.

- A Leiden, en Hollande, expo d’information en pleine rue pour informer sur la situation en Grèce. Photo.

- A Tyumen, en Sibérie, rassemblement et diff de tract en solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Iowa City, des banderoles posées en différents points de la ville.

- A Lyon, manif sauvage d’une centaine de personnes jusqu’à l’hôtel de ville, fumigènes et pétards.

- A Chapel Hill, Carrboro, et Durham en Caroline du Nord, des banderoles ont été posées par des anarchistes en solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Lecce, manif sauvage en solidarité avec les emeutiers grecs. Photo.

- A Portland, manif sauvage d’une quarantaine de personne en solidarité avec les emeutiers grecs. Photo.

- A Milan, manif sauvage avec barricades et affrontements contre les flics.

- A Toulouse, une centaine de personnes rassemblées en solidarité avec les incendiaires grecs ont convergé avec avec une manif de chômeurs et de précaires en lutte, eux aussi solidaires des emeutiers. au final à peu prés 300 personnes ont bloqués les entrées de Virgin Megastore.

- A Saint-Louis, USA, manif sauvage en solidarité avec les emeutiers grecs. Un flics blessé, des arrestations.

- A Kiev, rassemblement devant le ministère de l’intérieur et des banderoles posées en différents points de la ville en solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Grenoble, rassemblement devant l’ambassade grecque et diff de tracts sur la situation.

- A Irkoutsk, capitale de l’oblast d’Irkoutsk en Sibérie, rassemblement devant l’école polytechnique locale en solidarité avec l’occupation de l’école polytechnique d’Athènes.

- A Montauban, rassemblement et diff de tracts en solidarité avec les insurgés.

- A Reykjavik, en Islande, manifestation avec banderoles en solidarité. Photo.

- A New-York, rassemblement en solidarité avec les emeutiers grecs et la New School University occupée.

- A Bilbao, rassemblement d’une trentaine de personnes sur la place Unamuno, et distribution de tracts en solidarité avec les émeutiers grecs.

- A Zagreb (Croatie), rassemblement devant l’ambassade grecque.

- A Londres, le centre hellénique a été attaqué à la peinture rouge.

- A Poitiers, rassemblement de soutien d’une trentaine de personnes et
distribution de tracts en solidarité avec les insurgéEs grecques. Quelques tags ici et là dans la ville.

- A Modesto, USA, manif sauvage d’une trentaine de personnes avec banderoles et distribution de tracts pour informer sur la situation de l’insurrection grecque.

- A Pérouse, en Italie, le consulat grec attaqué à la peinture rouge.Photo.

- A Omsk, en Russie, rassemblement et diff de tracts sur la situation en Grèce.

- A Cáceres, petite ville d’Extramadure en Espagne, rassemblement en solidarité.

- A Lubliana, manifestation et tags de solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Istanbul, manifestation de centaines de personnes dans le centre ville en solidarité avec les emeutiers grecs. Photo.

- A Melbourne, manifestation en écho à l’appel de l’école polytechnique occupée d’Athènes pour une journée de solidarité internationale avec les emeutiers grecs. Photo.

19 décembre 2008

- A Mexico, rassemblement de solidarité à l’extérieur de l’ambassade grecque. Forte présence policière. Photo 1, 2.

- A Schaerbeek, en Belgique une voiture de ISS Cleaning a été brulé. ISS effectue des travaux de nettoyage dans les CRA. Un communiqué revendiquant l’action indique "De Steenokkerzeel à Athènes, feu aux frontières, feu aux papiers, feu à l’Etat."

- A Helsinki, manif sauvage en solidarité avec les emeutiers grecs. des tentatives d’arrestations avortées et des dégradations de magasins. Photo.

- A Helsinki encore, l’ambassade grecque a été attaquée à la peinture rouge dans la nuit du 18 au 19 décembre.

- A Detmold environ 25 personnes se sont réunies en solidarité avec les emeutiers grecs et protester contre la police de Minden.

- A Saragosse, un engin incendiaire est lancé par des anarchistes sur la porte du commissariat du quartier Torrero, en mémoire de toutes les personnes tuées par les Etats, et de tous les prisonniers.

- A Fort Collins, dans le Colorado, une banque Wells-Fargo a été attaquée en solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Toledo, dans l’Ohio aux USA, des anarchistes en manif sauvage en solidarité avec les emeutiers grecs.

- A Hanovre, 4 banderoles ont été disposées sur le marché de noël. Photo.

18 décembre 2008

- A Turin, plusieurs distributeurs de banque ont été obstrués avec de la colle. De même pour une dizaine de parcmètres, les serrures d’une bibliothèque et d’une société d’assurance, le tout avec de nombreux tags en solidarité avec les révoltés grecs.

- A Berlin, manif en solidarité avec les grecs en lutte. Photo.

- A New-York, environ 70 personnes ont manifestées en solidarité avec les emeutiers grecs dans un parcours de terminant à la New School University occupée. Voitures de flics pétées. Une arrestation.

- A Skopje, en Macédoine, manifestation en solidarité. Photo.

- A Seoul, en Corée du Sud, rassemblement de solidarité devant l’ambassade de Grèce. Photo.

- A Amsterdam, manifestation contre la police en solidarité avec les incendiaires grecs. Photo 1. 2.

- A Edimbourg, rassemblement de solidarité avec les emeutiers grecs.

17 décembre 2008

- A Amsterdam, quatre voiture de luxe sont incendiées en centre-ville et
autour du Vondelpark.

- A Oaxaca, des anarchistes ont manifestés en soutien aux emeutiers grecs. Photos.

- A New-York, occupation de l’université de New School. Divers messages de solidarité adressés aux emeutiers grecs. Photo.

- A Londres, rassemblement devant l’ambassade grecque avec banderoles et tracts. Photo.

- A Taunton, États-unis, des messages de solidarité ont été taggés aux alentours du campus universitaire.

16 décembre 2008

- A Boston, manif de solidarité devant le consulat grec, dont la porte a été forcée. Photo.

- A Montréal, rassemblement en solidarité avec les emeutiers devant le consulat grec. Distribution d’un tract. Photo. Vidéo.

- A Torun, en Pologne, des banderoles ont été placées en divers points de la ville. Photo.

- A Prague, une vingtaine d’anarchistes se sont rassemblés en solidarité.

15 décembre 2008

- A Montevideo, en Uruguay, l’ambassade grecque a été attaquée à coup de pierres et de bombes de peintures.

- A San Pedro, Costa Rica, manif devant l’ambassade grecque.

- A Zurich, rassemblement de solidarité d’environ 120 personnes. Photo.

- A Setúbal, au Portugal, des poubelles ont été brulées en différents points de la ville. Des messages de solidarité ont également été taggés dans la ville.

- A Gand, en Belgique, entre 100 et 150 personnes en manif, la grande majorité masqués. Beaucoup de pétards, des slogans, tags sur le sol et des vitrines, banques attaquées, manif sauvage réunissant entre 50 et 80 personnes ; une voiture de flics essuie des projectiles, une des principales rues commerçantes de Gand est saccagée. Aucune arrestation durant les actions, mais il y a des courses-poursuites et les flics continuent pendant un certain temps à chasser les manifestants dans les rues. Au final, il y aura 19 arrestations (un seul a été maintenu en détention par la suite) et quelques dizaines de vitres éclatées. Photos.

- A Paris, manif sauvage d’une centaine de personnes dans le quartier latin (bourge). Très peu de casse (hôtel de luxe, voitures) mais chasse à l’homme des flics après dispersion forcée. Avons eu écho d’arrestations (si vous avez des infos : non-fides(at)riseup.net).

- A Buenos Aires, manifestation, rassemblement et occupation de l’ambassade de Grèce par des anarchistes.

- A Genève, attaque du consulat grec. fenêtres pétées et tags de solidarité.

- A Ancona, 100 personnes occupent le consulat grec.

- A Pérouse, rassemblement devant le consulat grec, blocage de rues, sabotage des achats de noël.

- A Madrid, lors d’une manif sauvage, attaque d’un comico et quelques banques. 7 arrestations. En banlieue de Madrid, plus tard dans la soirée, attaques de banques.

- A Izmir, nouvelle manifestation de solidarité avec les émeutiers.

14 décembre 2008

- A Esslingen (All.), une trentaine de personnes partent en manif sauvage dans la marché de Noel, lâchant tracts et pétards, poursuivis par les flics.

- A Hanovre, environ 200 personnes rassemblées en solidarité. Photo.

- A Boston, des messages de solidarité ont été taggés sur le consulat grec, attaqué à coup de peinture rouge.

- A Milwaukee, lors d’un rassemblement de solidarité avec les personnes arrêtées lors de la convention républicaine, des banderoles ont été déployées en solidarité avec les incendiaires grecs. Photo 1, 2.

- A Wrocław, en Pologne, des anarchistes se sont rassemblés en solidarité avec les émeutiers.

- A Bilbao, rassemblement avec banderoles devant le consulat grec.

- A Toulouse, rassemblement de solidarité avec les émeutiers grecs malgré le harcellement policier de la BAC et des gendarmes mobiles.

- A La Corogne, rassemblement avec banderoles devant le consulat grec.

- A Tolede, rassemblement de solidarité avec banderoles.

- A Dalston, un quartier de Londres, rassemblement de solidarité avec banderoles et forte présence policière. Photos.

13 décembre 2008

- A Dijon, une serie de tags à été realisée en solidarité avec les grecs en lutte. Photo 1, 2, 3, 4.

- A Katowice, en Pologne, rassemblement de solidarité. Photos.

- A Melbourne, manifestation en solidarité devant l’ambassade grecque. Photo.

- A Montpellier, une quarantaine de personnes se sont rassemblées en solidarité avec les luttes en Grèce.

- A Vancouver, des anarchistes ont attaqués une banque, en solidarité. Vitres brisées et tags.

- A Saint-Pétersbourg, rassemblement devant le consulat qui s’est déroulé malgré l’interdiction policière. Des fumigènes lancés contre le consulat et contre les keufs. Photos.

- A Pittsburgh (USA), rassemblement près d’un poste de police de quartier, distribution de tracts sur la situation en Grèce et sur les méfaits des keufs à travers le monde.

- A Limoges, 500 Personnes ont défilé pendant une heure et demie, des blocages de carrefours, des fumis, des slogans : “État de la terreur, nous on n’a pas peur !” ou encore “C’est l’État qui t’arnaque, c’est pas les gars de Tarnac !” Une banderole de 30m sur le grand théâtre “Libérons les otages de l’État” et plus tard, “Comme en Grèce notre rage devient notre combat”. Bouquet final nocturne devant la prison, une trentaine de feux d’artifices partent en direction de l’édifice.

- A Berlin, 2 banques ont été attaquées en solidarité, les fenêtres ont été brisées et des tags de solidarité ont été fait. Photo.

- A Münster, en Allemagne, manif sauvage en solidarité avec les émeutiers grecs et, pour fêter ça, sabotage du marché de noël.

- A Nantes, des manifestants solidaires des émeutiers grecs se sont réunis devant le consulat grec avec des banderoles et tracts malgré la forte présence policière. ils ont ensuite perturbé le marché de noël. Photo.

- A Genève, des anarchistes ont vandalisé et taggé le bâtiment du consulat
général de Grèce.

- A Barcelone, manifestation de solidarité. attaque d’un commissariat et de banques.

- A Stockholm, manifestation de solidarité avec banderoles. Photo.

- A Kiev, rassemblement d’anarchistes devant l’ambassade avec fumigènes et tags de solidarité. Photo.

- A Rouen, une banderole de solidarité a été déployée à 15h rue du Gros-Horloge, la principale rue commerçante du centre-ville de Rouen. On pouvait y lire : "Nous sommes partout. De Tarnac à Athènes, c’est l’insurrection qui vient".

- A Birmingham, rassemblement devant le consulat grec avec banderole de solidarité. Photo.

- A Bristol, 30 voitures de keufs attaquées au lance-pierre en solidarité avec les émeutiers grecs.

- A Moscou, un rassemblement interdit par la police devant l’ambassade grecque s’est quand même tenu. 8 arrestations.

- A Chicago, rassemblement devant le consulat grec qui succède à une assemblée populaire de 300 personnes sur les événements en Grèce.

- A Luxembourg, rassemblement avec banderoles devant l’ambassade grecque. Photo.

- A Leeds, manif de solidarité avec les émeutiers de Grèce et d’ailleurs.

- A Berne, une manifestation prévue de longue date a déviée vers le consulat grec (300/400 personnes), puis dans les rues de berne, à la gare ou de nombreux slogans ont été criés. Photo.

- A Skopje, en Macédoine, rassemblement avec banderole devant le consulat. Photo.

- A Rouen, une banderole a été déployée rue du Gros-Horloge, la principale rue commerçante du centre-ville de Rouen. Photo.

12 décembre 2008

A Amsterdam, l’organisation nationale du tourisme de Grèce est attaquée à
la peinture.

- A Magdeburg en Allemagne, une trentaine de personnes en manif, avec tracts en solidarité avec les émeutiers en Grèce.

- A Munich, une centaine de personnes se rassemblent en solidarité avec les révoltés grecs, diffusant des tracts aux passants.

- A Barcelone, une quarantaine de poubelles enflammées en différents points de la ville.

- A Lisbonne, des banderoles ont été placées en divers endroits de la ville, ainsi que des tags de solidarité. Photos. A noter également des incendies de poubelles juste à cotés de tags de solidarité avec les émeutiers grecs.

- A Grenade, occupation de solidarité du centre étudiant byzantins, néo-grec et chypriotes. Photos.

- A Santa Cruz, 3 banques ont été attaquées en solidarité.

- A Vienne, 150 anarchistes manifestent en solidarité. Photo.

- A Trieste (it), Manifestation et rassemblement devant le consulat grec.

- A Ancona (it), occupation du consulat grec.

- A Grenoble, rassemblement de solidarité avec les insurgé-e-s grec-que-s, devant le consulat de Grèce, rue de la Liberté. Deux grandes banderoles, un drapeau noir et rouge, et plusieurs panneaux visibilisaient les raisons du rassemblement. Le rassemblement a réuni une centaine de personnes et s’est ébranlé en manifestation sauvage tandis que trois grosses ampoules de peinture étaient jetées sur le consulat de Grèce. Blocage de tram. Des pétards et des fusées étaient lancés ici et là, les manifestant-e-s étaient quasiment tou-te-s masqué-e-s. D’autres grosses ampoules de peinture ont été pétées, notamment sur une banque.

- A Cosenza (it), rassemblement et manifestation devant le consulat grec.

- A Lugano, en suisse, occupation du consulat grec.

- A Turin, le siège du consulat grec a été occupé pendant plus d’une heure, une banderole a été déployée de ses fenêtres en solidarité. Photo.

- A Catanzaro (it), manif devant le consulat grec.

- A Paris, plusieurs centaines de personnes devant l’ambassade. Manif sauvage sur les champs-elysées, quelques affrontements avec les flics. une caisse de flic défoncée. 6 arrestations pour dégradations et jets de projectiles sur les forces de l’ordre.

- A Olympia, USA, une petite centaine de manifestants. Quelques banques dégradées. Photo.

- A Francfort, prés de 200 manifestants proche du consulat grec. Barricades. Trois voitures de patrouille ont été endommagées, ainsi que la façade d’un poste de police. 8 manifestants ont été brièvement interpellés et une personne arrêtée. Photo.

- A Wellington, en Nouvelle-Zélande, un rassemblement de solidarité à eu lieu devant l’ambassade grecque. Photo.

- A Pérouse, en Italie, manif devant le consulat. Photos.

- A Bruxelles, dans le quartier d’Ixelles, la porte de la "pastorale de la communauté grecque" de la ville est incendiée en solidarité avec les émeutiers de Grèce.

11 décembre 2008

- A Saarbrücken, en Allemagne, une trentaine de personnes en manif spontanée à travers la ville, lâchant des tracts de solidarité dans les rues piétonnes.

- A Nuremberg, 50 personnes partent en manif sauvage dans la ville avec pétards et banderole Photo.

- A Gênes, attaque d’un commissariat dans la vieille ville. vitres brisées, tags de solidarité.

- A Edinburgh, 200 personnes ont manifestés dans le centre ville en solidarité avec les incendiaires grecs. Photo.

- A Bruxelles, un engin incendiaire composé de deux bouteilles de gaz a détruit une banque d’ING à Auderghem en solidarité avec les émeutiers de Grèce et du monde entier.

- A Londres, trop de flics pour tenir le rassemblement, les compagnons se contentent d’une banderole. Photo.

- A Catania, en Italie, occupation du consulat grec.

- A Florence, blocage des routes devant le consulat grec et manifestation de solidarité.

- A Bucarest, rassemblement devant le consulat grec. Trois arrestations (sans poursuites).

- A Stockholm, rassemblement de solidarité devant l’ambassade grecque.

- A New-York, rassemblement de solidarité avec tags et banderoles devant le consulat grec. Photos.

- A Moscou, environ une centaine de personnes ont manifesté fumigènes en main. Plusieurs tags de solidarité ont étés fait, notamment sur le comico ou des compagnons avaient été torturés. Video. Photos.

- A Izmir, en Turquie, des anarchistes ont taggés les ponts par lesquels passent quotidiennement les ferrys qui vont en Grèce.

- A Rosario, en Argentine, divers batiments de representation grecs ont été taggés et attaqués à la peinture rouge. Photos.

- A Melbourne, des anarchistes ont vandalisé l’ambassade grecque. Ils ont par ailleurs remplacé le drapeau grec par un drapeau noir.

- A Bordeaux, deux véhicules ont été incendiés dans la nuit de mercredi à jeudi devant le consulat grec de Bordeaux. La porte du consulat, vide au moment de l’incendie, à 3h15, a été endommagée et huit personnes résidant dans l’immeuble ont été évacuées mais ne sont pas blessées. Des tags « soutien aux incendies en Grèce » et « insurrection à venir » ont aussi été retrouvés sur une porte de garage voisine de même que celle « insurrection partout » en face du consulat. Une enquête a été confiée à la police judiciaire de Bordeaux. Photo 1, 2.

- A Grenoble, le consulat est fermé depuis mercredi et jusqu’à lundi à la suite de consignes données par l’ambassade de Grèce à Paris en raison du risque de rassemblements devant l’établissement.

10 décembre 2008

- A Erlangen, en Allemagne, une quarantaine d’anarchistes en manif sauvage dans les rues commerçantes de la ville, lachant fusées explosives et tracts.

- A Madrid, l’agence de voyage "grecotours" a été saccagée, des tags précisaient "Etat grec assassin".

- A Oslo, occupation (et dégradation) de l’ambassade grecque en solidarité avec les emeutiers. Photo.

- A Mexico, attentat à l’explosif contre un poste central de la police. Revendiqué par "des anarchistes individualistes contre l’ordre établis" et en solidarité avec les émeutiers grecs.

- A Bratislava, en Slovaquie, Rassemblement de solidarité devant l’ambassade grecque. Photo.

- A Cologne, environ 250 personnes ont manifesté dans les rues en terminant par le consulat grec. Quelques degradations. Photo.

- A Bristol, des fusées ont été tiré contre un commissariat et contre des voitures de flics (sept voitures mises hors d’état de nuire) en solidarité avec les émeutiers grecs.

- A Séville, manifestation en solidarité avec les émeutiers grecs. Photos.

- A Moscou, un engin incendiaire a été lancé contre le consulat de Grèce.

- A Grenoble, le consulat de Grèce a été fermé à la suite d’un
rassemblement d’une quinzaine de personnes devant le bâtiment
où ont été inscrits des tags en solidarité.

- A Santiago de Chile, Des anarchistes se sont reunis devant l’ambassade grecque en solidarité avec les incendiaires. Photos.

- A Poznań, en Pologne, un rassemblement de solidarité devant l’ambassade grecque a eu lieu. Divers banderoles ont été posé dans la ville. Photos.

- A Sofia, en Bulgarie, des manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de Grèce en signe de protestation. Photos.

- A Bordeaux, Une quinzaine de personnes se sont rassemblées le matin devant le consulat où ont également été commis des tags de solidarité.

- A Barcelone, rassemblement de 200 personnes, quasiment tous contrôlés par la police. Quelques banderoles déployées. Manif sauvage, le cortège grossit jusqu’à environ 800 personnes, des vitrines et du mobilier urbain sont attaqués. Après dispersion, divers petits groupes sont harcelés par des flics en fourgon et à moto. Quelques charges et deux arrestations. Photo.

- A Grenade, rassemblement de solidarité.

- A Burgos, quelques rassemblements également.

- A Séville, manifestations de solidarité.

- A Nantes, les lycéens en solidarité avec les insurgés Grecs ont évoqués l’invasion du consulat. Mais les keufs ont empêché l’accès. Photo.

- A Turin, rassemblement et banderoles devant le consulat taggé pour l’occasion. Photos.

- A Milan, une vingtaine de personnes ont attaqué le consulat grec et déployés une banderole sur laquelle était écrit ’’I fuochi della Grecia scaldano il nostro inverno’’ ("Le feu de Grèce réchauffe notre hiver").

- A New-York, le consulat grec a été vandalisé et taggé en solidarité. Photo.

- A Madrid, rassemblement devant l’ambassade grecque. Photos.

- A Madrid toujours, environ 300 personnes parties en manif sauvage attaquent un commissariat de la police municipale ainsi que des banques, des magasins et des pubs. Des barricades enflammées sont formées. Il y aura 9 interpellation et un nombre indéterminé de policiers ont été blessés. D’autres échauffourées ont éclatés vers Lavapiés. Photos.

- A Naples, une cinquantaine d’étudiants ont manifesté devant le consulat de Grèce.

- A Copenhague, 300 manifestants interdits de manif ont parcouru
le centre ville mais les policiers les ont attaqués a coups de matraque et en lâchant les chiens. 63 arrestations ont eu lieu. Un fourgon de keuf a roulé sur la jambe d’un manifestant, un autre a renversé un cycliste

- A Venise, Plusieurs dizaines de personnes ont occupé brièvement l’Institut hellénique de Venise en solidarité.

- A Rome et Bologne, 5 policiers et un soldat italiens ont été légèrement
blessés lors d’affrontements avec des manifestants. A Rome les
manifestants ont lancé des fumigènes et de la peinture rouge sang sur un bâtiment de l’ambassade de Grèce. Photo.

- A Florence, un peu moins d’une centaine de personnes rassemblées en solidarité devant le consulat grec.

- A Paris, une petite centaine de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade grecque : Quelques bombages et plusieurs banderoles dont une sur laquelle était inscrit :
"Novembre 2005 - Décembre 2008. L’incendie se propage...". photo.

- A Toledo, une vingtaines de personnes rassemblées avec banderoles.

- A Strasbourg, une banderole a été déployée en soutien aux émeutiers lors d’un rassemblement devant l’ambassade grecque de Strasbourg. Photo.

- A Istanbul, des anarchistes ont attaqués l’ambassade grecque à la peinture rouge, avec une banderole. Photo.

- A Bruxelles, rassemblement de solidarité avec la révolte en Grèce devant une permanence grecque (Monimi Elliniki Antiproswpeia) dans le quartier européen dans le centre de Bruxelles. Ça s’est déroulé tranquillement, un drapeau grec a été incendié. Quand une dizaine de personnes habillées en noir sont partis en groupe pour rentrer, une équipe de police anti-émeute a fait une charge contre le groupe, qui s’est mis à courir. Une course-poursuite s’est enchaînée, la police sort la matraque, les coups s’ensuivent. Tout le monde a été arrêté, identifié (fouille, photos,) et ensuite relâché. Photo.

- A San Francisco, le Friendly Fire Collective a collé nombre d’affiches sur les murs de la ville.
Voir la version JPEG
Voir la version PDF

- A Ravensburg, en Allemagne, manif dans le centre ville avec banderole et tracts.

- A St-Gilles, en Belgique, le feu est mis en solidarité à un véhicule de police devant le commissariat, sous les yeux des flics.

9 décembre 2008

- A Lisbonne, un groupe de dix personnes ont taggés et posés des banderoles en solidarité en plusieurs points de la ville.

- A Berne, en Suisse, environ 70 personnes se sont rassemblées devant le consulat de Grèce et sont ensuite partis en manif sauvage.

- A Bruxelles, le siège du syndicat des keufs (vsoa) a été attaqué. Toute les vitres sont tombées.

- A Berlin, plusieurs dégradations ont été commises (voitures de flics, poubelles...) en solidarité. La police a ouvert une enquête.

- A Dublin, Rassemblement devant l’ambassade grecque.

- A Nijmegen, en Hollande, une trentaine de personnes rassemblées en solidarité.

- A Ljubljana, rassemblement devant le consulat grec, taggé et dégradé. Photos.

- A Varsovie, des anarchistes ont organisé des rassemblements de solidarité aux ambassades grecques et françaises. La première a eut lieu devant l’ambassade grecque. Les anarchistes ont exprimé leur soutien aux émeutiers grecs. Ils ont entonné quelques slogans « Meurtriers », « Voici le visage de la « démocratie » », « La solidarité est notre arme », « Bourgeoisie, ta fin est proche » et « Pas de justice, pas de paix ».
Un peu plus tard, la manifestation s’est déplacée vers le bâtiment de l’ambassade de France. En passant devant le parlement, juste à coté de l’ambassade, une sirène s’est faite entendre et les anarchistes ont crié « Regardez ! Les anarchistes arrivent ! ». A l’ambassade de France, les manifestants ont exprimé leur solidarité envers les 9 de Tarnac. Photo.

- A Constance, dans le Sud de l’Allemagne, une action de solidarité s’est déroulée au marché de Noël où un discours et des informations sur la répression en Grèce ont étés prononcés, des tracts ont été distribués. La police a arrêté 4 personnes. Photos.

- A Paris, nouveau rassemblement d’étudiants grecs devant l’ambassade grecque.

- A La Haye, en hollande, 200 personnes se sont rassemblés ce soir et ont marché vers l’ambassade grecque où ils ont été stoppé par la police anti-émeute, aucune arrestation. Dans une manifestation séparée dans le village universitaire de Nimjegen ont protesté dans le centre ville et avant le quartier général de la police locale. Photo.

8 décembre 2008

- A Cologne, manif sauvage en solidarité, pas mal de casse. Photos.

- A Hanovre, environ 70 personnes rassemblées en solidarité.

- A Lisbonne, Deux grandes poubelles ont été enflammées à coté d’un bâtiment du service des frontières pour que les flammes ne brulent pas qu’en Grèce.

- A Berlin, manifestation et occupation de l’ambassade grecque. Photo.

- A Hambourg, environ 200 personnes ont participé à une manifestation de solidarité.

- A Lyon, lors d’une manifestation de lycéen-ne-s, une banderole ("Vive le feu ! Solidarité avec les émeutier-e-s grec-que-s !") est déployée.

- A Paris, rassemblement devant l’ambassade grecque.

- A Londres des anarchistes grecs appellent à une manifestation à Hyde Park Corner (Marble Arch) à 9h30. L’ambassade grecque est occupée. Photo.

- A Édimbourg, rassemblement de solidarité à 13h au consulat grec.

- A Vienne, Manifestation de solidarité.

- A Nicosie (Chypre), une manifestation de solidarité s’est déroulée dans la ville, quelques personnes ont été arrêtées. Photo.

7 décembre 2008

- A Cologne, attaque à la peinture rouge du consulat grec.

- A Berlin, une action de solidarité organisée par des groupes autonomes a rassemblé près de 300 personnes.

- A Zagreb, des anarchistes ont organisé une action de solidarité à l’ambassade grecque.


Pour plus d’informations sur la situation des émeutes à l’intérieur de la Grèce, vous pouvez notamment vous rapporter :

• Aux brèves du désordre de Cette Semaine.
• A Émeutes et Amour, "nouvelles de l’insurrection qui vient en Gréce".
• A ce topo en MP3 audio sur la situation en Grèce, disponible sur Basse Intensité.
• A Indymedia Athènes (en grec).
• A On the Greek Riots (en anglais).
• A Tears and Anger Greece (en allemand).
• A cette cartographie des émeutes grecques.


Sur cette page, vous trouverez toute les adresses des missions diplomatiques grecques sur le territoire français.