Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Articles > Sur l’Anarchisme > Il n’y a pas de paradis futur

Il n’y a pas de paradis futur

lundi 28 décembre 2009

Click droit + enregistrer sous… pour le PDF haute définition

Résignés, regardez, je crache sur vos idoles, je crache sur Dieu, je crache sur la patrie, je crache sur le Christ, je crache sur les drapeaux, je crache sur le capital et sur le veau d’or, je crache sur les religions : ce sont des hochets, je m’en moque, je m’en ris… Ils ne sont rien que par vous, quittez-les et ils se brisent en miettes. Vous êtes donc une force, ô résignés, de ces forces qui s’ignorent mais qui n’en sont pas moins des forces, et je ne peux pas cracher sur vous, je ne peux que vous haïr…ou vous aimer.
Par-dessus tous mes désirs, j’ai celui de vous voir secouer votre résignation dans un réveil terrible de vie.

Il n’y a pas de paradis futur,
il n’y a pas d’avenir,
il n’y a que le présent.

Vivons-nous ! Vivons !
La résignation, c’est la mort. La révolte, c’est la vie.

Albert Libertad, Aux résignés, dans L’anarchie, 13 avril 1905.

[Affiche trouvée sur les murs de Paris, fin 2009.]