forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil > Articles > Repression et oppression > La police assassine et l’indignation est colère creuse

La police assassine et l’indignation est colère creuse

vendredi 17 février 2017

Soupirs, craintes, peurs
Les lois du Léviathan propagent la mort
La police assassine
L’indignation est colère creuse
elle ne suffit pas, elle ne saurait suffire


La révolte, toujours, forte, sans compromis
Se révolter, habiter ses idées, diffuser
la puissance des individus s’associant
Le feu menace l’autorité
Dans les ténèbres le pouvoir est partout
La nuit les flammes de révolte lèchent
ses flancs et consument des bouts
de ses chairs
Le pouvoir est fort, se renouvelle
sans cesse
Alors les assauts doivent être conséquents
L’indignation ne saurait suffire
La police assassine, assassinons l’État
et ses sbires
La multitude des étincelles parviendra
à faire démarrer le feu
Le feu doit être diffus, car le
Léviathan a des mains innombrables
S’organiser, se retrouver, investir le
réel devenu meurtres et mensonges
Des mensonges pour mieux tuer, des
mensonges pour se dédouaner du meurtre

Les feuilles d’automne passent du rouge
sang aux sombreurs de leur chute
Les chairs du pouvoir passeront des
braises aux cendres et il connaîtra
les sombres heures de son déclin
là où la chaleur des actes
aura éclairé la nuit
Nul « Printemps français » ; la liberté
et les manières de mener nos
vies doivent naître dans le
sol de toutes les saisons, dans
l’esprit de chaque heure
L’indignation est feu de paille
Il faut faire feu de toute loi
Feu de tout roi
Feu à tous les endroits
de la répression qui taille
ce monde en demeure du trépas.

Henri Taureau.

[Reçu par mail.]

P.-S.

Titre original : Contre les violences étatiques, politiciennes policières & militaires quotidiennes.