Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Articles > Contre l’école > Montpellier : Une réunion chiante de plus ?

Mouvement social avril-mai 2018

Montpellier : Une réunion chiante de plus ?

Ou... Cibler quelques limites et tenter de les dépasser ?

mercredi 16 mai 2018

Dans la situation de paralysie de ces dernières années, les sursauts récents, de Notre-Dame-des-Landes aux lycées et fac occupées, ont remis sur le devant de la scène quelques formes d’auto-organisation… encore quelque peu noyées dans l’idéologie de la fameuse « Convergence des luttes » liée au mouvement des cheminots, et encore difficilement capables de faire face au classique verrou syndical français, ou aux voix officielles, responsables et citoyennistes, des mouvements.

Nous proposons de discuter des contradictions des mobilisations actuelles, à partir de quelques réflexions sur l’histoire du syndicalisme français et sur son rôle dans le système actuel, et de pousser à une critique permettant de se confronter aux illusions et aux récupérations de tout poil (convergence des luttes, défense de prétendus « acquis sociaux », du service public ou du rôle de l’éducation, et donc de l’État, projets alternatifs au sein du modèle de société actuel sans critique de celui-ci, dynamiques préférant le dialogue et la composition avec l’autorité au conflit), sans quoi une véritable autonomie des luttes ne peut se concevoir.

Nous proposerons aussi un retour sur le passé récent des luttes (mouvements des cheminots de 1986-87, des « banlieues » de 2005, anti-CPE de 2006, etc.), en tentant d’aborder quelques points en rapport avec l’actualité, et de comprendre ce qui se passe dans un contexte plus large.

Un éventail de tracts et de documents récents seront présentés, pour donner une idée des bonnes idées qui trottent dans la tête de certains (encore en minorité…).

discussion_scrupule_samedi_19_mai_2018.pdf


Participation ouverte à celles et ceux intéressés par ces perspectives.

Attention : cet événement ne sera pas une conférence ou un cours de spécialistes, mais une discussion ouverte, avec possibilité d’exprimer des critiques et des contradictions. A bas la politique !

A « Scrupule », 26 rue du Faubourg Figuerolles – Samedi 19 mai à 18h.

[Reçu par mail.]