Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Articles > Vieilleries > On te couche à l’étable !... Eh bien ! Brûle l’étable

On te couche à l’étable !… Eh bien ! Brûle l’étable

Par Jean Richepin (1894)

mardi 26 novembre 2019

Va-t’en ! Tu n’es qu’un chien, si tu fais ton régal
Des restes mendiés qui tombent de ma table.
Quoi ! Tu veux mon aumône, et te dis mon égal !

Ah ! redresse-toi donc, grand pauvre lamentable.
Ne rampe pas ainsi sur le bord du chemin.
On te couche à l’étable !… Eh bien ! Brûle l’étable.

Ferme le poing, plutôt que de tendre la main.
Ne sois pas l’humble bête aisément assouvie.
Sois homme, sois mon frère, un fauve à mufle humain,

Et tu t’y soûleras, au festin de ma vie.

[Extrait de Mes paradis, 1894.]