forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil > Articles > Solidarité internationale > Scripta manent volens nolens…

Scripta manent volens nolens…

Solidarité avec Anna, Marco, Sandrone, Daniele, Danilo, Valentina, Nicola et Alfredo !

dimanche 11 septembre 2016

Toutes les versions de cet article : [français] [italiano] [srpskohrvastski]

Certains ont l’habitude, parce qu’ils sont fiers et probablement un peu désuets, d’autres pour se moquer, de dire « y en a pas un sur cent, et pourtant ils existent… » sur l’air bien connu d’un vieux clown. A la section AS2 de la prison de Ferrara, il y en a cent pour cent, et ils existent bel et bien, les anarchistes… L’État italien est spécialiste en la matière, d’opérations en opérations, de Marini à Ardire, en passant par Thor, Mangiafuocco et Cervantes, c’est avec quelques variations cosmétiques et poétiques que se mettent en route les uns après les autres les grands « coups » répressifs de la Digos ou des ROS contre les anarchistes. Aujourd’hui le plat du jour est plus poétique que jamais. L’« operazione Scripta Manent » (« les écrits restent ») s’est déployée sur le territoire national italien le matin du 6 septembre 2016, sur ordre du parquet de Turin, avec des arrestations, plusieurs incarcérations et une trentaine de perquisitions en lien avec des attaques revendiquées par la FAI. Pour le moment éparpillés dans plusieurs prisons, ils pourraient être prochainement regroupés à l’AS2 de Ferrara pour les hommes et à Rebibbia pour les femmes.


On pourrait se résigner à cet état de fait : tous les quatre matins, l’État italien vient mettre à jour les fichiers, harceler, incarcérer, fantasmer ses scénarios qui tiennent souvent plus du cinéma d’espionnage hollywoodien tant dans ses méthodes ridicules que dans ses scenarios conspirationnistes (organisations structurées comme des entreprises ou des proto-États, avec hiérarchies, financements complexes et autres conneries de juges d’instruction) que d’une quelconque réalité du mouvement anarchiste antagoniste et anti-organisateur réél.

Mais qu’il n’y ait, au fond, aucune surprise, n’enlève rien de la rage qui prend aux tripes quand on apprend qu’encore une fois des compagnons de valeur, des combattants, parfois des amis, se retrouvent à nouveau sous le radar ou derrière les barreaux de la démocratie italienne. Toujours avec le même refrain, toujours avec la puanteur médiatique habituelle, les visages de nos compagnons affichés dans les journaux avec des titres et des légendes inquiétants, des vidéos diffusées à des milliers de bons citoyens rassurés de voir ces vilains « terroristes » réveillés par la DIGOS, au pied de leurs lits, menottes aux poignets, fiers malgré les tentatives d’intimidations et d’infamie. La paix sociale ne dormira pas mieux cette nuit, parce qu’ils ne pourront jamais arrêter tous les révoltés, il en restera toujours dehors pour continuer le combat avec dignité et courage, pour attaquer la matérialité des rapports de domination, rompre la normalité, transmettre leurs expériences, et notamment celles des geôles, de l’analyse, de la théorie et de la pratique.

Une pensée forte pour les compagnons déjà incarcérés dans la section AS2 de Ferrara. Nous sommes certains que si les chemins se croisent, Nicola et Alfredo trouveront là des compagnons comme eux remplis de bonne volonté pour ne pas se laisser bouffer leur dignité par la matonnerie.
Dans un pays qui se vante ces dernières années de la réduction du nombre de prisonniers, qui il est vrai, si on la compare aux records de population carcérale battus et rebattus tous les étés dans les prisons françaises depuis des décennies, n’est pas complètement insignifiante, les anarchistes, eux, ne seront jamais exemptés de répression par l’Etat, quelles que soient les politiques circonstancielles des gouvernants.

Alors n’exemptons pas l’Etat et ses larbins, sans coup férir : feu à toutes les prisons, liberté pour tous et toutes !

« Scripta manent » ? Volens nolens !

Plus d’infos en français sur l’« operazione Scripta Manent », ou en italien sur le site de la CNA et Informa-Azione.

P.-S.

On pourra envoyer de l’argent en soutien à Omar Nioi (N° Carta PostePay : 4023 6009 1934 2891).

Pour leur écrire, leur envoyer des journaux, etc. :

  • Marco Bisesti et Alessandro Mercogliano :
    C.R. Rebibbia, via Raffaele Majetti n. 70 & 72 – 00156 Roma, Italia
  • Anna Beniamino :
    C.C. Via Aurelia nord km 79,500 n. snc 00053 Civitavecchia, Italia
  • Cortelli Daniele
    C.C. Regina Coeli Via della lungara n29 – 00165 roma
  • Emiliano Danilo Cremonese :
    C.C. Via San Donato 2, 65129 Pescara, Italia
  • Valentina Speziale :
    C.C. Via Ettore Ianni 30, 66100 Chieti, Italia

Nicola et Alfredo sont détenus dans l’aile AS2 de la prison de Ferrara :

  • Nicola Gai
    Alfredo Cospito

    C.C. Via dell’Arginone 327, 44122 Ferrara, Italia