Non Fides - Base de données anarchistes

« O gentilshommes, la vie est courte, si nous vivons, nous vivons pour marcher sur la tête des rois. »

Accueil > Articles > Repression et oppression > Zurich : Un compagnon de la bibliothèque anarchiste Fermento arrêté (et (...)

Zurich : Un compagnon de la bibliothèque anarchiste Fermento arrêté (et incarcéré - MAJ 8/2)

vendredi 8 février 2019

Mardi 29 janvier, peu après midi, un de nos compagnons a été arrêté dans son appartement. La porte a été ouverte de force par une unité d’investigation. Lors de son arrestation, sa maison a été fouillée ainsi que, une fois encore, la bibliothèque anarchiste Fermento. Ces perquisitions ont été justifiées par les autorités avec pour accusations :

  • Incendie criminel de plusieurs véhicules de l’armée suisse à Hinwil (Zurich) le 27 septembre 2015
  • Attaque criminelle contre l’antenne radio Waidberg des flics à Zurich le 10 juillet 2016
  • Coller des affiches (la police pense connaître une date pour cela, le 16 novembre 2017) dans la devanture de la bibliothèque anarchiste Fermento (à son ancienne place) qui appelait apparemment à " des dommages matériels et violences à l’encontre des entreprises et des personnes qui font partie du développement de la prison Bässlergut à Bâle et de la construction du PJZ à Zurich.

Notre camarade, qui fait partie de la bibliothèque anarchiste, était déjà harcelé à cause de cette histoire d’affiches avant, a été enlevé à son domicile et a dû se soumettre au kit de prélèvement (ADN, empreintes digitales, etc.), ainsi qu’un interrogatoire.

Maintenant, ce mardi, notre compagnon a été arrêté à nouveau et il semble qu’il a été forcé à suivre les flics de son appartement à Fermento, pour ouvrir ou leur donner les clef et... ni une ni deux, deux de nos ordinateurs ont été confisqués à nouveau, l’un d’eux flambant neuf, l’autre avec une vaste archive numérique où l’on pouvait rechercher dans l’intégralité des textes.

Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune déclaration explicative de la police, aucun mandat de perquisition ou quelque chose du genre. Cependant, nous ne supposons pas que notre compagnon ait ouvert la porte volontairement à la police ou qu’il leur ait donné les ordinateurs en cadeau.

Par la suite, le compagnon a été amené à la prison provisoire de police de Zürich PROPOG, où il se trouve jusqu’à présent. Mais vendredi (1er février), il va voir le juge, qui se prononcera sur sa détention provisoire.

Nous protestons contre cette arrestation d’un de nos compagnons, indépendamment de la question de savoir si les accusations sont vraies ou non. L’antimilitarisme et le sabotage a toujours fait partie de l’anarchisme. Dans notre bibliothèque peuvent être trouvées de nombreuses publications à ce sujet.

Nous appelons en particulier les bibliothèques, les archives et les distros pour informer sur cette attaque contre Fermento et sur l’un de nos bibliothécaires.

La réunion extraordinaire de la bibliothèque anarchiste Fermento du 31 janvier 2019.

PS : Nous avons besoin d’ordinateurs...

  • Email de contact : bibliothek-fermento_AT_riseup.net

[Traduction revue à partir d’Indymedia.]

Une affiche solidaire

Mise à jour : 3 mois de détention préventive pour le compagnon

3 mois de détention préventive ont été proclamé à l’encontre de notre compagnon pour les motifs suivants : risque de fuite et de collusion. Il se trouve actuellement dans la prison du comté de Zurich BGZ. Le risque de fuite est justifié, entre autre, parce qu’un autre camarade est en cavale pour l’affaire de l’antenne relais de Waidberg.

La proclamation de 3 mois de détention préventive est la plus haute sentence, tous les trois mois la détention préventive doit être fixée par la loi et renouvelée par un juge des libertés. Pour les compagnons qui ne sont pas familiers du système de détention préventive suisse : en Suisse, il est courant que la détention préventive soit assez longue, elle dure parfois des années. Il est fort probable qu’ils veuillent garder notre compagnon en prison jusqu’au procès éventuel.

Si vous voulez écrire à notre compagnon arrêté, contactez la bibliothèque anarchiste Fermento que ce soit directement, par mail ou par voie postale. Les lettres concernant son affaire seront retenues par le procureur et ne lui seront pas délivrées en prison, de plus, les livres et les publications larges risquent de ne pas lui parvenir.

Votre Bibliothèque anarchiste Fermento.

Contact : Anarchistische Bibliothek Fermento
Zweierstrasse 42
8005 Zürich
bibliothek-fermento [ät] riseup.net

[Traduit de l’allemand d’un mail.]