nouscontacter Acceuilnouscontacter journaux brochures Section Audio articles forum

Base de données anarchistes internationale et multilingue (depuis 2007)
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català
Burn all flags !
  • La Femme et le vote

    Par Anna Mahé (mai 1906) 4 novembre 2019

    « La femme doit voter Elle subit les lois et les impôts Nous voulons le suffrage universel Et non le suffrage unisexuel »
    Tel est, paraît-il, le texte d’affiches apposées par les membres d’un groupe féministe : La Solidarité des femmes. J’espère bien que tous comprendront la logique, l’utilité absolue de cette revendication des femmes. Nous subissons les lois et les impôts. Ayons au moins la satisfaction et la consolation de dire : « Nous avons contribué à fixer le taux de ces impôts. Nous sommes au (…)

  • Chili : L’oasis sent encore le brûlé

    4 novembre 2019

    « Au milieu de cette Amérique Latine pleine de convulsions, notre pays le Chili est une véritable oasis », Sebastián Piñera, 8 octobre 2019
    Ces trois derniers jours, de mardi 29 octobre à jeudi 31 octobre, la révolte au Chili a dû s’inscrire dans un contexte où de nombreux contre-feux ont été allumés pour la ramener vers des chemins institutionnels plus raisonnables. Puisque le choc frontal de la force brute avec état d’urgence et couvre-feu nocturne pendant une semaine n’y a pas suffit, c’est à présent (…)

  • Lubrizol (Rouen) : Je préférais les lacrymo !

    4 novembre 2019

    Une bonne salve de lacrymo dans la gueule ! Au moins je saurais comment rincer et à quoi m’en tenir… Ici je ne sais pas pour l’air que je respire, pour la terre que les amis cultivent, pour les pommes sur les étals du marché, pour l’eau qui coule à mon robinet… Bien sur je ne fais pas confiance à l’état, depuis toute petite j’imagine, je compose plus ou moins selon les périodes , mais voila je ne pensais pas qu’il pourrait ne pas me prévenir à 2h30 du mat quand une usine seveso seuil haut explose et (…)

  • Bure (Meuse) : Sacrée instruction…

    29 octobre 2019

    Deux nouvelles mises en examen ont été prononcées au cours de l’été 2019, portant à 9 le nombre total d’inculpé.es dans l’enquête pour « association de malfaiteurs à Bure ». Nous publions ci-dessous, tel que nous le recevons, un article faisant le point sur l’affaire et proposant des pistes d’analyse.

  • Chili : Contre tout pouvoir

    29 octobre 2019

    Samedi 26 et dimanche 27 octobre, les manifestations n’ont pas cessé au Chili, au contraire, et la levée du couvre-feu qui était en vigueur dans treize des seize régions du pays samedi soir puis de l’état d’urgence dimanche n’a fait de raviver les flammes de la révolte. Si les pillages n’ont pas cessé, c’est plutôt sur les attaques incendiaires qu’on se focalisera dans ce nouvel aperçu afin de donner une idée tant de leur diversité en matière de cibles que de diffusion géographique, avant de passer à la (…)

  • Chili : Rien n’est fini !

    27 octobre 2019

    Vendredi 25 octobre au Chili fut donc la journée qui a été qualifiée comme une « mobilisation historique de la population pour une société moins inégalitaire », avec près de 1,3 millions de manifestants dans les rues (sur 18 millions d’habitants). Le lendemain, le président Sebastián Piñera a répondu par deux annonces : la démission de tous ses ministres pour former un nouveau gouvernement (le 3e remaniement depuis son entrée en fonction en 2018) et une levée de l’état d’urgence pour dimanche (ainsi que (…)

  • Nîmes : Fichage ADN et harcèlement judiciaire…

    Rassemblement de soutien le 31/10 27 octobre 2019

    Le 25 juillet 2014, Patrick est verbalisé par la gendarmerie pour détention et usage de stupéfiants (en l’occurrence des pieds de cannabis). Au cours de son audition à la gendarmerie, il refuse de se soumettre au prélèvement ADN. Il comparaît au tribunal de Mende le 2 octobre 2014, écope de 600 € d’amende pour le cannabis et est relaxé pour l’ADN.

  • De « l’humour » en milieu libertaire

    27 octobre 2019

    L’existence de ce que certains appellent la « police de la pensée », qui traquerait et dénoncerait tous azimuts les propos jugés inadmissibles ou scandaleux, voire condamnables, dans ces domaines devenus particulièrement « sensibles » que sont le racisme, le féminisme, la religion et le sexisme, génère des réactions variées.

  • Chili : Contre tout retour à la normale

    27 octobre 2019

    Jeudi 24 octobre était le deuxième jour prévu pour une grève générale, avant de nouveaux appels syndicaux à simple « mobilisation » pour vendredi, et bien sûr à 17h après le travail (deux jours de grève, pas plus, faut pas exagérer, c’est pas comme s’il y avait un territoire sous état d’urgence et couvre-feu avec des militaires qui arrêtent, tabassent, torturent, tuent et arrêtent en nombre des révolté.es).
    Si la foule des honnêtes gens fut nombreuse dans les rues, elle fut surtout tranquille, laissant les (…)

  • Chili : La grève n’éteint pas les feux de la révolte

    27 octobre 2019

    Mercredi 23 octobre fut la journée de grève générale (424 000 personnes dans 68 manifs, selon l’Etat), et bizarrement, ce n’est pas celle où il y a le plus de choses à dire. C’est un peu comme si les grands nombres avaient rappelé au pouvoir que beaucoup souhaitent changer les choses plus profondément que les premières mesures annoncées -d’un système libéral vers un filet social pour l’adoucir, sans remettre en cause le capitalisme- et qu’il faudra certes compter sur eux, mais dans le calme. Ce qui ressort le plus, ce sont donc les demandes de démission de Piñera et surtout, surtout, le retour des militaires dans leurs casernes.

  • Contre le service militaire 2.0, contre l’encasernement, pour l’insoumission

    Samedi 9 novembre à 19h aux Fleurs Arctiques 24 octobre 2019

    Le Service National Universel, SNU, arrive bientôt dans la réalité de notre quotidien. Aujourd’hui plus que jamais, les pubs pour l’armée sous ses diverses formes poussent sur les abribus, sur les panneaux publicitaires, et dans les « salons de l’étudiant », l’armée est présentée comme une solution au désœuvrement et à l’échec scolaire, un environnement sain où l’on va pouvoir prouver sa valeur à soi et à la société tout en faisant le Bien. Une propagande éculée est vomie à nouveau dans une sauce modernisée, avec inclusivité et anti-racisme (sur les affiches seulement, on imagine…) pour les besoins du moment.

  • Chili : Détruire ou réformer l’existant

    24 octobre 2019

    Mardi 22 octobre (cet aperçu est écrit avant la journée de grève générale de mercredi) dans un Chili toujours sous état d’urgence, les affrontements, pillages et incendies n’ont pas cessé, s’étendant à d’autres villes encore et provoquant en retour une nouvelle extension du couvre-feu par les militaires. Dans un des épicentres de la révolte, Valparaíso et sa région, il est le plus étendu, dès 18h et jusqu’à 5h30 du matin. Il commence à 20h à Antofagasta, Calama, Tocopilla et Mejillones, à Copiapó et Caldera, à (…)

  • Chili : Troisième nuit d’émeutes sous couvre-feu

    24 octobre 2019

    La nuit du 21 au mardi 22 octobre, fut la troisième sous couvre-feu au Chili. En plus de l’état d’urgence qui court sur 15 jours, le couvre-feu a même été encore étendu face aux manifestations sauvages diurnes (à base de cacerolazo, de slogans et d’affrontements parfois importants) et surtout face aux saccages, pillages et incendies qui continuent : il concerne désormais la région Metropolitana (Grand Santiago), Antofagasta, La Serena et Coquimbo, Valparaíso, Rancagua, Talca, Concepción, Valdivia, (…)

  • Chili : Etendre le feu plutôt que le couvrir

    21 octobre 2019

    Après la déclaration de l’état d’urgence, confiant la gestion de la rue aux militaires pour rétablir l’ordre (à côtés des autres bras armés de l’Etat), le Président de la République Sebastian Piñera a annoncé samedi 19 octobre renoncer à l’augmentation des prix du métro à Santiago, pendant que ses militaires décrétaient l’établissement de couvre-feu. En effet, après l’énorme journée de vendredi dans la capitale où nombre de stations de métro avaient été saccagées et incendiées (en plus d’affrontements en journée), (…)

  • L’inutile crainte des dieux

    Par Lucrèce (Ier siecle avant J.C.) 20 octobre 2019

    Et puis tout ce qui, selon la légende, attend nos âmes dans les profondeurs de l’Achéron, nous est donné dès cette vie. Il n’y a pas de Tantale malheureux, comme le prétend la fable, qui tremble sous la menace d’un énorme rocher et qu’une terreur vaine paralyse : mais plutôt l’inutile crainte des dieux tourmente la vie des mortels et chacun de nous redoute les coups du destin.

  • Chili : Révolte incendiaire et état d’urgence

    20 octobre 2019

    Les pauvres ne sont pas toujours raisonnables, mais pourquoi le seraient-ils face à la vie de misère qui leur est faite jour après jour par le pouvoir ? Dans certains endroits, une goutte d’eau suffit alors pour que le négatif déploie ses ailes et s’en prenne à ce qu’il a identifié depuis longtemps comme dispositif ennemi. Cela ne plaira certainement pas au bras gauche du capital et à son idéologie citoyenniste, mais à Santiago du Chili depuis vendredi 18 octobre, les étudiants, lycéens, anarchistes et (…)

  • Quelques points sur l’affinité

    17 octobre 2019

    Il y a souvent de grands malentendus chez les anarchistes et les révolutionnaires sur le sens et sur la nature du mot et du concept d’affinité. D’abord à cause de la complexité non apparente du terme et ensuite à cause de la confusion quasi homonymique plus qu’habituelle avec le sens courant du mot affinité : « conformité, harmonie de goûts, de sentiments, de caractère entre deux ou plusieurs personnes […] ». Une confusion parfois entretenue par certains courants se réclamant de l’insurrectionalisme qui s’origine dans l’Italie des années 80 plus que par ce courant lui-même. Mais aussi parce que nous n’avons peut-être pas (ou pas assez) su définir nos modes d’organisation sans Organisations de façon claire. Nous ressentons donc la nécessité de reformuler une définition du concept et de l’approfondissement affinitaire chez les anarchistes, ce qu’il pourrait être selon nous, et ce qu’il n’est pas.

  • Les libertaires et le féminisme

    Par Maria Lacerda de Moura (1932) 14 octobre 2019

    La lecture du dernier livre de Santiago Valenti Camp a éveillé en moi le besoin d’écrire cet article. Car je n’arrive pas à comprendre comment peuvent être réfractaires à la liberté féminine des hommes qui se qualifient de libertaires alors que d’autres, sans se dénommer ainsi, arrivent à des conclusions beaucoup plus extrêmes.

  • Quatre raisons pour lesquelles « Extinction Rebellion » nous mène à la défaite

    14 octobre 2019

    Apparaît cette startup internationale, qui telle un Uber de l’écologie, propose une offre adaptée au marché. Signe des temps, elle prétend adopter un fonctionnement horizontal baptisé « holacratie », directement inspirées des nouvelles théories managériales. Cette forme de management des équipes est aujourd’hui couramment utilisée dans de nombreuses entreprises. Elle produit l’illusion de l’horizontalité, tout en évitant de questionner la place de la direction.

  • Programme d’octobre à décembre 2019 aux fleurs Arctiques (Paris)

    « Faire corps » ? 11 octobre 2019

    Le corps social, les Grands Corps de l’Etat, l’armée, la justice, la police, la nation, les petits corps des institutions dans lesquels nous nous trouvons pris et qui maintiennent la cohérence de l’ensemble, la famille, l’entreprise, le couple, l’église, les chapelles, les partis, les communautés, les groupes facebook, les milieux : les occasions proposées à tout un chacun de « faire corps » sont innombrables, et toutes nous invitent à faire partie d’un petit tout en connivence avec le reste, à nous délester des risques du conflit, du doute, des scrupules et de la critique qui pourraient laisser seul pour embrasser le confort d’une cohérence aplanie. « Pensez boule » nous dit-on au fil des heures, des jours et des années, que ce soit à la gloire de la nation ou pour rendre la révolte « plus efficace ». Le confort, d’abandonner le fait de penser et d’agir au corps auquel on se laisse appartenir nous évite toutes sortes de confrontations, avec d’autres comme avec nous-mêmes. Mais il a des conditions d’exercice, des conséquences, un prix, que nous proposons de mesurer au fil des diverses discussions proposées dans ce programme.

  • « Exarcheia la rebelle » et « Rouvikonas » : Quand l’exotisation des pratiques invisibilise les contenus

    11 octobre 2019

    Le quartier d’Exarcheia à Athènes subit une répression féroce depuis plusieurs mois. Certains appels à solidarité en France sont paradoxalement centrés autour d’un groupe actif à Exarcheia. Teintés d’exotisme, ils entretiennent une vision mythifiée de ce quartier, invisibilisant les vrais enjeux et contradictions qui en font un quartier en lutte. Pour que l’anarchie ne devienne pas un spectacle, retour sur les appels à soutien au « quartier rebelle d’Exarcheia »…

  • Seveso : Les usines de mort dans la métropole toulousaine

    11 octobre 2019

    Après la catastrophe de Lubrizol à Rouen nous avons voulu faire un point sur l’état du désastre industriel dans l’agglomération toulousaine. A moins de 50 kilomètres de Toulouse, il y a vingt sites Seveso, dont treize classé « seuil haut ». Ce sont des sites de l’agro-industrie, des usines de produits chimiques, des sous-traitants d’Airbus, des dépôts de carburants, etc. Nous vivons à côté et nous avons voulu les rendre visible pour mieux les voir disparaître.

  • Trente (Italie) : Début du procès de l’Opération Renata

    7 octobre 2019

    Début février après une série de perquisitions dans différents lieux et chez des compagnon.nes entre Trente, Bolzano et Rovereto 7 personnes ont été arrêtées envoyées en préventive et 1 assignée à résidence. Les compagnons ont d’abord été accusés « d’association subversive à des fins terroristes et de subversion de l’ordre démocratique » (art. 270bis, du code pénal, pour quatre personnes) et « d’attaque à des fins terroristes » (art. 280, pour tous), plus d’autres infractions connexes (interruption du service (…)

  • Le programme en quelques siècles

    Par Armand Robin (1946) 7 octobre 2019

    On supprimera la Foi
    Au nom de la Lumière,
    Puis on supprimera la lumière.
    On supprimera la Charité
    Au nom de la Justice
    Puis on supprimera la justice.

  • Diatribe contre le genre

    Par Feral Faun (1987) 5 octobre 2019

    Le concept de genre est une définition artificielle, une tentative pour commander. Il est absurde. Il s’agit d’une limitation de notre diversité. C’est un mensonge. Le genre n’est rien de plus qu’un rôle social. Son attachement à nos parties génitales est une pure commodité, non sans rappeler l’utilisation de la couleur de peau pour déterminer qui devrait être esclave et qui devrait être le maître. Le développement des organes génitaux chez le fœtus montre que les organes génitaux «  mâle  » et «  femelle  (…)

  • Avignon, gentrification et grand remplacement

    1er octobre 2019

    Voilà le grand remplacement de population planifié, une nouvelle catégorie d’habitants va, à terme, être implantée dans ces quartiers dont on aura extrait une partie des autochtones (les prolétaires les plus pauvres), nouveaux venus qui, tel qu’ils l’ont fait en centre-ville, vont imposer leur culture frelatée et leur mode de vie faussement bohème… beurk.

  • Le cancre

    Par Jacques Prévert (1946) 30 septembre 2019

    Il dit non avec la tête
    Mais il dit oui avec le cœur
    Il dit oui à ce qu’il aime
    Il dit non au professeur

  • Sautons !

    26 septembre 2019

    Comment est-ce devenu acceptable de se faire installer dans la misère économique, intellectuelle et affective ? Comment est-il devenu si goûteux de perdre le goût ? Comment l’idée de liberté a-t-elle pu se laisser flétrir dans le placebo généralise ? Quel monde nous-a-t-on laissé, et quel monde voulons nous laisser ?

  • Lyon : Du progrès de la reconnaissance faciale en justice…

    Faisons gaffe ! 26 septembre 2019

    À cette date, si la gendarmerie apporte, comme le demande le juge, des preuves de la fiabilité du système, et si la personne est condamnée, on pourra s’attendre à une généralisation de cet outil policier pour l’identification des individus accusés.

  • Cagliari (Sardaigne) : Clôture des enquêtes pour association subversive

    25 septembre 2019

    Hier après-midi [18/09/2019], est arrivée la première notification de la clôture des enquêtes sur une affaire concernant 45 personnes retenues « coupables » de différentes infractions durant un épisode de lutte contre les bases militaires entre 2014 et 2017.

  • A propos de l’instrumentalisation de la question de l’attaque et de la dissociation pour régler des comptes personnels

    23 septembre 2019

    Que vivent les attaques d’antennes-relais !
    Vive l’anarchie, vive la révolution, mort au COINTELPRO, aux bruits de couloir, aux polices politiques et à la répression interne !
    Que mille attaques fleurissent contre le cerveau, les mains, les jambes et la connerie malveillante de ce monde normal et médiocre de gens normaux (aussi pseudo-« anarchistes » soient-ils) et de leurs ressentiments abjects et gangrenés !

  • Technopolice

    Résister à la surveillance totale de nos villes et de nos vies 21 septembre 2019

    Le site technopolice.fr propose de la documentation sur la vidéo-surveillance, les « smart city » et les technologies de contrôle qui se développent sur le territoire français. La ville de Saint-Étienne est bien placée dans la course : les documents et échanges liés aux projet Serenecity / SOFT sont accessibles sur le site.

  • Le Lion

    Par Auguste Barbier (1830) 21 septembre 2019

    J’ai vu pendant trois jours, j’ai vu plein de colère
    Bondir et rebondir le lion populaire,
    Sur le pavé sonnant de la grande cité.
    Je l’ai vu tout d’abord, une balle au côté,
    Jetant à l’air ses crins et sa gueule vorace,
    Tordre à doubles replis les muscles de sa face ;

  • Les libertaires et la politique, d’André Prudhommeaux (1954)

    Et Avant-propos d’Aviv Etrebilal (2019) 19 septembre 2019

    Les libertaires doivent-ils, ou non, prendre des responsabilités face aux événements politiques ? La question est controversée. À l’un des extrêmes, se placent les camarades qui, une fois pour toutes, prétendent « s’insoucier » de ce qui se passe dans le monde, pour chercher en eux-mêmes leur équilibre et la satisfaction de leurs besoins. L’attitude a sa noblesse : c’est celle d’Archimède qui, au milieu de Syracuse mise à sac par l’ennemi, s’absorbait dans la solution d’un problème de géométrie ; les yeux fixés sur la figure qu’il avait tracée sur le sol, il mourut, dit-on, sans daigner regarder ses assassins. Mais la plupart de nos « insoucieurs » ne vont pas jusque-là ; ils se contentent en ouvrant les journaux qui leur parlent de tueries plus ou moins lointaines dans le temps ou dans l’espace, de lever les épaules en disant : « Qu’y pouvons-nous ? » […] À l’autre extrême se trouvent ceux qui vivent dans la surexcitation perpétuelle des moindres fluctuations du jeu politique tel qu’il se pratique entre professionnels.

  • Contre la politique, y compris celle de la dépolitisation

    19 septembre 2019

    La question ici n’est pas de classer dans un tableau ce qui est politique et ce qui ne l’est pas, ce qui est anti-politique et ce qui est dépolitisé. la question est plutôt de repenser le terme « politique » dans son contexte actuel, de réfléchir à cette étrange oscillation entre antipolitique et dépolitisation, et peut-être par ce biais d’ouvrir des questions comme celle de l’intervention révolutionnaire. L’enjeu, c’est celui de la réanimation d’une rupture forte et anti-politique avec la perspective réformiste, mais aussi celui de la création d’une rupture à la racine avec la dépolitisation en cours qui ne cesse d’être de plus en plus compatible avec les formes actuelles les plus normales de la politique.


  • L’industrie culturelle

    19 septembre

    Chacun, fût-il l’être le moins indépendant, se flatte d’être souverain dans le domaine de sa conscience. Depuis qu’il n’est plus question que de l’âme, qu’on fasse appel au confesseur ou au psychanalyste, la conscience passe pour le dernier refuge que le sujet, devant un monde catastrophique, cherche et croit trouver en lui- même, comme si c’était une citadelle capable de résister à un siège quotidien. Même dans les pires conditions, celles du pouvoir totalitaire, nul ne veut s’avouer à lui-même qu’il y a (…)

  • D’un mariage

    14 septembre

    Ce texte prend la forme du récit afin d’opérer la dissection chronologique d’un mariage, pour essayer d’en mieux saisir les complexités et d’en affiner la critique. Critique que l’on pourrait qualifier de « déjà faite », sujet poussiéreux que l’on penserait sans doute avoir balayé d’un revers de la brochure, avec la religion, l’école, la famille et l’armée, mais ce texte pense qu’il est important aujourd’hui de repenser ces notions qui semblent réglées. Aujourd’hui, avec la droitisation que l’on connaît en France, qui touche la gauche comme le reste, ces vielles notions font irrémédiablement surface, que ce soit la religion, la nation, ou tout récemment le service militaire, le SNU, qui revient marteler la marseillaise et faire marcher au pas les plus jeunes. En bref, la marée monte, la norme avance… Et il nous faut, comme toujours, lutter contre le courant.

  • Autoportrait d’un monstre : Bakounine à la plume

    14 septembre

    Si nous restons perplexes quand aux sociologues et à la sociologie (qui est un sport de connard), nous reproduisons ici un article intéressant d’Alain Pessin (1949-2005) sur la vie de Bakounine, extrait de Littérature et anarchie (Toulouse, Presses universitaires du Mirail, collection « Cribles », 1998) ouvrage dont il fut, avec Patrice Terrone, le coordinateur.

  • A propos de la défense du prisonnier de Zurich

    14 septembre

    En tant que groupe de solidarité existant jusqu’à présent, nous mettons par ce texte publiquement un terme à notre activité solidaire et de soutien avec le prisonnier arrêté fin janvier 2019 à Zurich et qui se trouve encore en détention préventive.

  • Un crime puissant, orgueilleux, sans respect, sans honte, sans conscience

    9 septembre

    Les biens sacrés sont tous les biens qui existent par le bais de la sanction de l’État, de l’ordre social ou de tout autre pouvoir supérieur, institutionnel ou imaginaire. Ainsi, ils comprennent la propriété privée et publique, et toute forme de propriété collective, sociale et communautaire dans la mesure où ils sont protégés par la sanction d’une puissance supérieure contre toute utilisation individuelle non autorisée. La propriété sacrée peut être détruite simplement, en « tendant la main » et en prenant. Par opposition à la propriété sacrée, ma propriété est ce que je prends et apprécie. Je suis censé respecter la propriété sacrée, mais en tant que propriétaire (de moi-même), je ne lui montre aucun respect.

  • Hambourg : Une affiche solidaire et une lettre de l’intérieur

    9 septembre

    Dans la nuit du 7 juillet 2019, trois anarchistes ont été arrêté.e.s dans un parc de Hambourg accusé.e.s d’être en possession d’engins incendiaires. Deux d’entre elles/eux se trouvent en détention provisoire, tandis que la troisième personne a été relâchée sous contrôle judiciaire. (plus d’infos sur parkbanksolidarity.blackblogs.org)

  • Déforestation, Diplomatie et Surmoi sont dans un bateau…

    4 septembre

    Les esprits purs et innocents, les amateurs de ce monde, se plaindront de « cynisme », et même de « nihilisme », mais encore une fois, c’est projectif. C’est leur cynisme et leur nihilisme qu’il s’agit de denier par l’opprobre. Mais qu’on les rassure, nous sommes là pour parler d’arbres et d’oxygène. Il paraît que les arbres c’est bien et que l’oxygène c’est super important, une jeune fille suédoise plus télégénique, plus courageuse, moins cynique et moins nihiliste que Ravachol nous l’avait rappelé il y a peu, car nous sommes tous et toutes si têtes en l’air. Les arbres sont une source d’oxygène (et donc d’énergie) pour le vivant, et le vivant, c’est nous ! (regarde on parle de nous à la télé !). De plus, les arbres ils sont jolis, alors quand ils brûlent on pleure. On pleure tous ensemble comme on n’a jamais pleuré pour les défuntes et mortes-nées liberté animale et humaine, ou pour les arbres non filmés.

  • France : Communiqué et conseils de la Défense Collective (Toulouse) suite à une infiltration policière

    4 septembre

    Lors du contre-sommet du G7 au Pays basque, une policière infiltrée a été démasquée. Cette personne (qui se faisait appeler Dan, Clara, Rose des sables, etc.), s’est implantée depuis plusieurs mois dans le mouvement des gilets jaunes. Elle a eu un certain nombre de contacts avec la Défense Collective de Toulouse.
    Dan a participé à des assemblées de la défense collective des gilets jaunes de Toulouse et s’y est impliqué particulièrement depuis le mois de mars. On ne sait pas exactement quelles (…)

  • Drogue

    4 septembre

    J’aime la drogue. Comment ne pourrais-je pas ? Pourquoi renoncer à quelque chose qui me fait du bien, capable d’altérer, à différents niveaux, mon état de conscience m’immergeant dans une atmosphère de bien-être psychologique et physique qui me comble. Après tout, il est facile de se sentir faibles et impuissants une fois que nous réalisons que nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes, mais dans un environnement où nous absorbons continuellement le conditionnement de nos goûts, sentiments, opinions et impulsions et sommes même amenés, d’une manière ou d’une autre, à contribuer à leur redéfinition constante.

  • Quand le peuple est v@chement populaire

    4 septembre

    A abolição da religião esportiva, enquanto felicidade ilusória dos homens, é a exigência da sua felicidade real. O apelo para que abandonem as ilusões a respeito da sua condição é o apelo para abandonarem uma condição que precisa de ilusões.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 5230


15 visiteurs en ce moment