forumarticles Section Audio La Fanzinotheque brochures journaux nouscontacter Acceuil
Accueil

Non Fides - Base de données anarchistes

In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català
Burn all flags !
  • Paris : Appel à une AG anti-autoritaire le samedi 19 mai au parc de Belleville [MAJ : Le RDV se poursuit lundi 21/05 à 14h]

    20 mai

    Dans les AG de ces dernières semaines, on voit plus que jamais les limites de la politique. Chacun repart avec les certitudes et les points de vue qu’il avait en arrivant, satisfait de s’être exprimé ou frustré de ne pas avoir eu de temps de parole pour partager son ressenti. Les logiques de pouvoir qui leur préexistent s’y perpétuent intactes et même s’y recomposent. Depuis 2006 et le CPE, les techniques de pacification démocratique rejouent les dynamiques d’État (vote, mandat, tribune, États généraux : l’assemblée générale se prend pour une assemblée parlementaire) et semblent s’imposer à tous comme une évidence pour neutraliser les débats entre celles et ceux qui luttent et désarmer toute conflictualité sociale et politique.


  • Avis aux populations sédentaires

    Paris IV occupée : les proto-flics dégagent des étudiants de leur université !

    20 mai

    Mercredi 16 mai, des occupants du site de Clignancourt sont parvenus à exclure de leur occupation une bande de dangereux agitateurs à prétentions révolutionnaires.


  • « Si nous voulons être révolutionnaires, nous devons être illégalistes »

    Par Ricardo Flores Magon (1910)

    18 mai

    Le révolutionnaire est un illégaliste par excellence. L’homme dont les actes sont toujours conformes à la loi ne sera au mieux qu’un animal bien domestiqué, mais jamais un révolutionnaire.


  • La barbarie commence à Un.

    Quand la presse bourgeoise découvre les atrocités hitlériennes

    Par André Prudhommeaux, mai 1945

    16 mai

    Les journaux regorgent de détail sur les macabres découvertes faites par les Alliés dans les camps de concentration allemands. Il n’est pas douteux, d’ailleurs, que c’est encore pire que ce que les plus pessimistes pouvaient craindre. Dans la longue liste des carnages qu’accompagne l’histoire universelle, les dirigeants du Troisième Reich effacent jusqu’aux plus sinistres souvenirs, tant par le nombre de leurs victimes que par la nouveauté des procédés mis en œuvre pour les exterminer.


  • Vague de sabotages SNCF : Quand le sabotage rend la grève plus efficace

    16 mai

    Ce lundi 14 mai, la grève à la SNCF a été plus importante que ces dernières semaines, mais un fait nouveau est venu perturber davantage la circulation des flux : le sabotage, sous de multiples formes, parfois avec de lourds dégâts matériels. Comme tout le temps dans de pareilles circonstances, les syndicats n’ont mis que quelques heures pour se dissocier de ces actes de sabotage. « Plus d’une cinquantaine d’exactions diverses et variées » ont été répertoriées sur l’ensemble du territoire par la direction de la société ferroviaire.


  • Mouvement social avril-mai 2018

    Montpellier : Une réunion chiante de plus ?

    Ou… Cibler quelques limites et tenter de les dépasser ?

    16 mai

    Dans la situation de paralysie de ces dernières années, les sursauts récents, de Notre-Dame-des-Landes aux lycées et fac occupées, ont remis sur le devant de la scène quelques formes d’auto-organisation… encore quelque peu noyées dans l’idéologie de la fameuse « Convergence des luttes » liée au mouvement des cheminots, et encore difficilement capables de faire face au classique verrou syndical français, ou aux voix officielles, responsables et citoyennistes, des mouvements.


  • Seysses : Nouveau communiqué de prisonniers de la maison d’arrêt

    « Rien n’a changé à Seysses »

    14 mai

    Depuis la mort de ces deux prisonniers, rien n’a changé à la maison d’arrêt. La direction a transféré ceux d’entre nous qu’elle jugeait responsables du mouvement qui a duré plusieurs jours (on a été jusqu’à 200 à refuser de remonter de promenade pour protester, on a fait une banderole, on criait « matons assassins » aux fenêtres) et les témoins directs du tabassage de J. qui a provoqué son décès ont subi des pressions. Mais l’équipe de matons qu’on appelle entre nous « l’escadron de la mort » est toujours là et tourne encore au mitard.


  • A propos du volet judiciaire de la manif du 1er mai 2018 : L’État ne nous brisera pas avec ses barreaux

    13 mai

    Ainsi, l’utilisation de la détention provisoire devient un moyen de pression et d’intimidation, notamment pour pousser les personnes à se soumettre au prélèvement ADN et au contrôle signalétique.


  • Paris VIII : Des étudiants dégagent un espion de l’AG

    13 mai

    Ce jeudi 10 mai 2018 se tenait l’AG de l’occupation du mouvement étudiant de la fac Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Au cours de l’AG, certainEs d’entre nous ont repéré un individu au comportement étrange : un homme seul que personne ne connaissait et avec un look de RG. Après avoir observé un long moment son comportement suspect (il s’est déplacé plusieurs fois dans l’amphi), deux camarades ont demandé à lui parler à l’extérieur.


  • Paris : « Parle-t-on à une tuile qui tombe du toit et va vous fracasser le crâne ? »

    11 mai

    Jusqu’à maintenant, le mouvement en cours s’est caractérisé par de nombreuses occupations, et même si depuis la rentrée leur nombre se trouve considérablement réduit, les mêmes travers se reproduisent.


  • Paris : Bloque ton lycée, attaque l’autorité !

    11 mai

    La loi sur la sélection suscite une mobilisation qui semblait alors inattendue dans les facs. Le mouvement semble prendre forme et en région parisienne plusieurs établissements ont déjà été bloqués. Certains sont actuellement occupés comme à Nanterre ou Clignancourt. Mais où es-tu ? Es-tu seulement au courant de cette mobilisation ?


  • Ce sera tout ?

    « Cortège de tête » is the new CGT ?

    9 mai

    Depuis toujours, et principalement en période de « mouvements sociaux », des organisations politiques (partis, syndicats, etc.) cherchent à prendre le pouvoir sur les luttes. Les mêmes pratiques se répètent pour prendre le contrôle des révoltés, pour détourner la révolte, l’intégrer à leurs programmes politiques, la faire fructifier en bulletin de vote ou en rapport de force privatisé pour servir des intérêts spécifiques. Dans les assemblées, on noyaute, dans les cortèges, on prend la tête, dans la répression on se dissocie. C’est un métier, cela s’appelle la politique.


  • Ni cages, ni laisses électroniques… Détruisons la ville-surveillance !

    Smart City, Logiciels de traitement des images, big data, clusters, capteurs sonores, reconnaissance faciale…

    9 mai

    Politicien-nes, flics et urbanistes tentent depuis longtemps de policer Marseille. Se gargarisant de dessiner « la ville du futur », ces charognes voudraient en faire une « Safe City ». C’est à dire une « ville sûre » aux yeux des pour-la-loi (citoyen-ne-s, investisseur-euse-s, touristes ou nouveaux habitants friqué-es). Ils s’inspirent de dispositifs vendus à Mexico par Thalès ou à Chicago par IBM. Facilitée par l’ensemble d’outils de surveillance et d’ (auto) fichage déjà présents (caméras, réseaux (…)


  • Sur les flux migratoires et leur gestion - Sur l’élan d’accueil et les impasses de la charité

    9 mai

    A l’heure actuelle, alors que l’armée est déployée aux frontières dans une évidente opération de dissuasion, une agence européenne privée, appelée FRONTEX reçoit des financements colossaux pour coordonner les actions militaires de surveillance et de blocage. Cette posture belliqueuse a des conséquences directes : les personnes cherchant à passer une frontière mettent toujours plus leur vie en danger. En 2015 on dénombre plus de 3500 mort-e-s en Méditerranée entre le début de l’année et le mois de novembre. Près de 30000 en vingt ans. Cet état de guerre et la mise en commun des moyens de contrôle rendent le franchissement des murs de la forteresse encore plus périlleux. Par exemple il y a deux ans, le 6 février 2014, tandis qu’environ 500 migrant-e-s tentaient de traverser à la nage les clôtures de Ceuta, l’enclave espagnole en Afrique, 15 personnes sont mortes noyées après que la Guardia Civil leur ait tiré dessus au flashball et avec des gaz lacrymogènes.


  • A relire en ce moment :

    Marre des commémorations !

    Sur la nausée et le business de mai 68

    7 mai

    Partout en ce moment depuis Mai, télé, journaux, magazines, livres ou dvd sur mai 68 fleurissent dans les rayons mortifères des hypermarchés et dans la publicité. Autant de produits marketings bien emballés qui nous font penser à la frénésie consumériste de noël et autres fêtes commercialo-sacrées. Mai 68 est un produit de consommation.


  • Rennes : « La prison serait-elle une solution a la sélection a l’université ? »

    Compte-rendu de la comparution immédiate (refusée) d’un camarade interpellé le 1er mai

    7 mai

    Ce mercredi 2 mai, un camarade était déféré au tribunal correctionnel de Rennes après 24H de GAV et une arrestation particulièrement musclée sur le pont de Bretagne lors de la manif du 1er mai. Ce dernier n’ayant pas pu contacter les avocats de la Défense Collective, il est défendu par une commis d’office raccrochée quelques heures avant l’audience, dont l’engagement plutôt désastreux aura des conséquences importantes sur le déroulement du procès et son contrôle judiciaire.


  • A relire en ce moment :

    S’opposer à la répression : Réflexe conditionné ou mouvement volontaire ?

    6 mai

    Oui, nous sommes tous réprimés. Mais pouvons-nous dire pour cela que nous sommes dangereux ? Ou bien que toute cette répression qui s’abat sur le mouvement n’est rien d’autre qu’une manière de nous empêcher de le devenir vraiment ?


  • Lettre à Luigi Fabbri sur la « Dictature du prolétariat »

    Par Errico Malatesta (30 juillet 1919)

    5 mai

    Sur la question qui te préoccupe tant, la dictature du prolétariat, il m’apparaît que nous sommes fondamentalement d’accord.Il me semble que sur cette question, l’opinion des anarchistes ne peut faire aucun doute et, de fait, elle ne faisait aucun doute pour personne avant la Révolution bolchévique. Anarchie signifieront gouvernement et donc, à plus forte raison, non dictature, la dictature étant le gouvernement absolu, sans contrôle ni limites constitutionnels.


  • Paris : 1er Mai 2018 - L’impasse en action

    5 mai

    Les quelques paragraphes qui suivent ne sont pas exhaustifs. Par contre, ils tentent de relever, au-delà des invectives des uns, au premier rang desquels nous retrouvons le ministre de l’Intérieur, et des cris de victoire des autres, parmi lesquels nous comptons l’ineffable site « Lundi matin », ce qui permet d’affirmer que le « mouvement social » est aujourd’hui, jusqu’à preuve du contraire, dans l’impasse. A ce titre, la manifestation du 1er Mai, à Paris, en est l’éclatante démonstration, y compris dans ce qui est présenté comme sa transgression, à savoir les quelques violences qui viennent d’en émailler le parcours.


  • Mexique : Invitation du prisonnier anarchiste Fernando Bárcenas à l’occasion de l’inauguration de la bibliothèque Xosé Tarrío González

    4 mai

    Nous adressons un salut fraternel à tous ceux qui ont été attentifs ces dernières années aux batailles qui ont eu lieu non seulement dans les prisons physiques, mais surtout dans cette grande prison à ciel ouvert que beaucoup appellent la société …


  • A propos du documentaire ‘‘Ni Dieu, ni Maître, une histoire de l’anarchisme’’ : L’épisode d’Haymarket

    2 mai

    Il y a maintenant un peu moins d’un an était diffusé sur Arte le documentaire Ni Dieu ni Maître – Une histoire de l’anarchisme de Tancrède Ramonet. Dans une période de misère politique, alors que la mainmise sur l’histoire des luttes et des mouvements révolutionnaires reste le dernier bastion auquel s’accroche le vieux Parti Communiste, ce documentaire qui se présente comme une « réhabilitation de l’anarchisme » (!) a été accueilli plutôt positivement dans les milieux militants et institutionnels. En (…)


  • La CGT : Des chiens de berger déguisés en loups

    2 mai

    La CGT affirme constituer une menace pour le gouvernement : il ne s’agit là que d’un masque. Son but réel est de continuer à mener paître le troupeau de ses partisans afin de mieux les tondre. En France, bien plus sans doute qu’ailleurs (en laissant de côté les régimes dictatoriaux ou semi-dictatoriaux), les syndicats font partie intégrante de l’Etat et jouent un rôle central dans la gestion du capital. Tout mouvement social en France, qui voudra éviter les vieilles erreurs et ne pas subir de nouvel échec, devra inévitablement affronter la question syndicale, comme sa question centrale.


  • Couflens (Ariège) : Contre la réouverture d’une mine de tungstène

    2 mai

    Mais une autre voix est enfin venue s’inviter au débat, anonyme et ravageuse, celle de l’action directe contre ce projet de mort. Dans la nuit du 25 au 26 avril, un sabotage incendiaire a ainsi largement endommagé les installations existantes (le bâtiment technique et les bureaux). Plusieurs dizaines de milliers d’euros avaient été récemment investis pour la rénovation de ces bâtiments.


  • Rubicon - A propos de l’offensive militaire contre l’enclave d’Afrin

    2 mai

    Un autre Rubicon a été franchi. Ce qui était malheureusement prévisible n’a pas tardé à se réaliser, favorisé par un petit jeu diplomatique dégueulasse entamé par les Etats-Unis. Suite à leur annonce de vouloir constituer une armée régulière stationnée le long de la frontière turco-syrienne — en enrôlant une partie importante de combattants des YPG kurdes au nord de la Syrie —, le régime d’Ankara a lancé le 19 janvier une offensive militaire contre l’enclave d’Afrin tenue par ces derniers.


  • Aux origines du 1er Mai - L’affaire dite des « martyrs » de Haymarket

    Les cinq « martyrs » de Chicago : Innocents ou coupables ?

    Par Aviv Etrebilal (2013)

    30 avril

    Les anarchistes exécutés n’étaient pas des enfants de chœur, qu’on se le dise. La plupart d’entre eux étaient de la tendance insurrectionniste (comme on disait à l’époque) et prônaient l’action directe et la violence révolutionnaire, tout en faisant l’apologie, comme le disait la chanson, de la « meilleure amie » du prolétaire : la chimie. Que ce soit leur main ou celle de Schnaubelt qui ait lancé la bombe n’a donc aucune importance, tous étaient complices et l’inauguration des hostilités n’était que la première étape d’une tension insurrectionnelle décomplexée. Laissons ces considérations à ceux dont c’est le métier, juges et flics auparavant et historiens aujourd’hui. Ce qui nous intéresse au contraire aujourd’hui, c’est de ne pas occulter la partie la plus importante de cette histoire. Cette attaque à la bombe n’était qu’un moment (certes culminant) parmi d’autres dans une tension pensée et exécutée de façon à faire éclater une insurrection violente contre l’État et le Capital dans les rues de Chicago. C’est pour cette raison que l’appel à cette journée chaude demandait précisément aux travailleurs de venir armed and ready (ce qui ne fut certes pas le cas de tous), certainement pas pour défiler pacifiquement en mangeant des gaufres.


  • Notre-Dame des Landes : Signe ton formulaire et ferme ta gueule !

    Critique du processus de légalisation en cours sur la ZAD

    30 avril

    Prétendre protéger la lutte contre l’aéroport ET son monde en devenant propriétaire ou responsable légal est absurde ! La croyance en une victoire bureaucratique est sidérante. On a toujours vu des organisations institutionnelles tenter de récupérer des combats, ce mécanisme est désormais interne à la ZAD.


  • Haute-Durance : Eléonora, Bastien et Théo incarcérés suite à un week-end contre les frontières

    30 avril

    Cela fait des mois que des personnes s’organisent depuis la vallée de la haute Durance jusqu’en Italie en solidarité avec les migrant-es et contre les frontières.


  • Lesbos (Grèce) : A propos de l’attaque fasciste contre des migrants

    30 avril

    Hier soir, dimanche 22 avril, vers 20 heures, un groupe d’environ 200 fascistes a attaqué les migrant.e.s qui occupaient la place Sappho dans la ville de Mytilène sur l’île de Lesbos.


  • La foi sauve et damne

    Par Friedrich Nietzsche (1878)

    24 avril

    La foi sauve et damne. — Un chrétien qui s’égare dans des raisonnements interdits pourrait bien se demander une fois : est-il donc bien nécessaire qu’il y ait réellement un Dieu, et aussi un Agneau qui porte les péchés des hommes, si la foi en l’existence de pareils êtres suffit déjà pour produire le même effet ? Ne sont-ce pas là des êtres superflus pour le cas où ils existeraient vraiment ?


  • Communiqué de prisonniers enfermés à la prison de Seysses : Encore un mort au mitard

    22 avril

    J. avait 26 ans. Samedi dernier, il était au mitard, dans une »cellule disciplinaire » de la prison de Seysses. Il y est mort. Les médias relaient une version des faits, une seule : celle des matons, les »surveillants ». Mais nous, on y vit, dans cette prison. Et on n’est ni sourds, ni aveugles. On sait que sa mort a été provoquée par la violence des matons affectés au mitard. Non, J. ne s’est pas suicidé.


  • On est allé à la CN-neu-neu pour que vous n’ayez pas à y aller

    22 avril

    Camarade ! Je n’apprends rien à personne lors que je dis que des choses se passent un peu partout en France au sujet de la loi ORE (mais si tu sais, cette loi vide au sujet de la sélection), mais pourquoi pas réunir toutes ces initiatives individuelles et locales pour en faire un mouvement commun et cohérent ? Lumineux ! On retrouverait toutes les facs en lutte, chacun-e pourrait s’exprimer, de manière égale, indépendamment de son appartenance à un parti ou un syndicat, avec des débats profonds et animés. Mais voilà, dans la réalité c’était un fiasco total et ça n’a abouti à rien.


  • Ambert : Des précisions sur l’enquête en cours

    22 avril

    Pour rappel, le matin du 28 mars ont eu lieu à Ambert (63) trois perquisitions. Celles-ci ont été ordonnées dans le cadre d’une enquête sur la tentative de destruction par le feu d’un véhicule d’Enedis dans la même ville dans la nuit du 8 au 9 juin 2017. L’une de ces perquisitions visait un squat dans lequel les gendarmes ont découvert trois « dispositifs de confection artisanale pouvant s’apparenter à des engins incendiaires », en l’occurrence « des bouteilles contenant un liquide et sur lesquelles (…)


  • Nous ne sommes pas des pions de l’économie

    22 avril

    Texte distribué dans les rues de Caen, notamment lors de la manif du 19 avril, lors de laquelle de nombreuses affiches sont apparues sur les murs de la ville, et qu’un pont de l’Orne a été occupé un petit moment par une centaine de personnes en bloquant l’accès avec du matériel de chantier, pendant que le reste de la manif pressait le pas pour bien s’en dissocier…


  • Toulouse : La révolte se répand dehors après la mort d’un détenu [MAJ]

    19 avril

    Dans la nuit de samedi à dimanche 15 avril, un détenu de la prison de Seysses, Jawad (27 ans), est mort dans sa cellule. La thèse officielle (celle de l’administration pénitentiaire) parle d’un « suicide par pendaison ». Mais les proches du défunt évoque plutôt un tabassage violent de la part des matons. Le dimanche, plus de 90 prisonniers répondent à cette mort en refusant de remonter en cellule. La contestation dure plusieurs heures et l’AP décide de faire appel aux ERIS pour rétablir l’ordre.


  • La pensée d’Erich Fromm

    Par Mathilde Niel (1963)

    19 avril

    Erich Fromm pense que la société du 20e siècle est profondément malsaine. Beaucoup, subjugués par les inventions techniques, machines, gadgets, spoutniks…, et inconscients du caractère pathologique pris par notre civilisation, sont fiers de leur époque. Cependant, comment se glorifier d’une civilisation dans laquelle des blocs rivaux ont accumulé, sous forme de bombes thermonucléaires, des milliards de tonnes d’explosifs dont l’éclatement équivaudrait à cinq millions « d’Hiroshima », une seule bombe (…)



  • Montpellier : Comment accommoder le partiel

    14 avril

    Alors que les étudiant.e.s et personnels de l’université Paul Valéry sont en lutte contre les lois ORE depuis début février, la direction a pourtant décidé d’organiser des examens via internet, afin de contourner le blocage illimité (« jusqu’à la démission de Macron ») voté en AG depuis plusieurs semaines.

  • Antimilitarisme et anarchisme

    14 avril

    La façon dont le nationalisme suisse pose la question militariste est des plus adroites et ne manque pas, apparemment du moins, d’une certaine logique.

  • Comme des poulets sans tête ?

    12 avril

    Il paraît qu’il se passe quelque chose. Depuis plusieurs semaines, l’autonomie s’agite. Quelques dizaines d’étudiant.es essaient de s’organiser dans les facs au moment où les syndicats organisent des « journées d’action » sporadiques à la SNCF, dans la grande distribution et la fonction publique. Mais une multitude de luttes fait-elle un mouvement ? Peut-être. Pas sûr. Dans tous les cas, le dépassement en nombre et en idée de la situation actuelle ne se fera pas tout seul. Ni sur Facebook.

  • Hamilton (Canada) : Solidarité avec Cedar, en détention préventive suite à la balade anti-bourges

    12 avril

    Tôt vendredi matin, la police d’Hamilton a fait irruption dans une maison de certaines personnes impliquées dans l’organisation de la foire du livre anarchiste. La porte a été fracturée et une grenade flash jetée à l’intérieur et un escadron du SWAT est entré : avec leurs fusils d’assaut pointés en notre direction, l’escadron SWAT a fait sortir les personnes présentes de leur lit, dont certaines étaient nues et, à une exception près, à leur mettre les menottes. Trois personnes ont été retenues et une autre arrêtée. Cedar, un membre du collectif The Tower et notre ami précieux, a été arrêté et emmené et se trouve actuellement en détention.

  • Une critique de la composition zadiste en cours : Quand Lama fâché, Lama cracher !

    11 avril

    Ce que l’idéologie de la composition répand c’est une discipline de milieu privilégiant les liens avec la gauche syndicale, politique et associative à toute radicalité effective. Le spectacle ritualisé de l’action directe sous contrôle servant tout autant à assouvir les pulsions activistes et les affects guerriers qu’à entretenir une image faussement insurrectionnelle. Le spectacle de la contestation plutôt que la contestation du spectacle.

  • La Chine souterraine

    11 avril

    Au cours du dernier quart du XIXe siècle, la Russie, avec ses vastes territoires et ses nombreux paysans pauvres, fut pour le monde une énigme dont la solution, à savoir la Révolution d’Octobre et la fondation du régime bolchevique, fit entrer celui-ci dans une nouvelle ère. Aujourd’hui, au XXe siècle, c’est la vieille Chine mystérieuse, elle aussi avec ses vastes territoires et ses nombreux paysans pauvres, qui est pour le monde une énigme, et sa solution passera par une grande révolution mondiale.

  • Paris : Pour un mouvement joyeux et destructeur contre le monde et sa sélection - Mardi 10 avril, 19h

    9 avril

    C’est le début d’un mouvement étudiant, des dizaines de facs sont occupées et, avec la grève des cheminots qui est en capacité de perturber la normalité, quelque chose commence peut-être… Au lieu de se demander comme tous les fossoyeurs de luttes syndicaux et Organisés « …et après ? », posons nous plutôt tout de suite la question « …et pendant ? ». A côté des AG stérilisantes et interminables qui maintiennent les catégoriques que l’on cherche à détruire, des pratiques bourgeoises et manipulatrices comme les tribunes et les tours de paroles, mises en places par ceux qui ont des habitudes politiciennes et peuvent ainsi régner, il y a partout, comme depuis toujours, des choses plus intéressantes qui se passent. Ce mouvement en devenir, parce qu’il pose la question de la sélection et donc de la réussite et de la place qui nous est laissée dans ce monde, porte en lui un potentiel subversif.

  • Il court, il court, le furet…

    9 avril

    Ces mardi et mercredi 27 et 28 mars, au moins sept perquisitions ont eu lieu dans quatre villes différentes, Limoges, Toulouse, Ambert et Amiens. Neuf gardes-à-vues ont suivi, entre deux et quatre-vingts heures. Depuis samedi, trois personnes sont placées en détention provisoire. Association de malfaiteurs, bande organisée, destruction par moyens incendiaires voilà les termes des accusations dans un flou judiciaire et un silence glaçant. Les dispositifs de gendarmeries qui se déplacent au petit matin ne passent pas inaperçus, pourtant les réactions sont timides.

  • Toulouse : Réunion d’information suite aux perquisitions et détentions de la semaine dernière à Toulouse, Limoges, Amber et ailleurs

    9 avril

    Comme déjà annoncé à divers endroits, les dernières semaines ont été riches en émotion. Perquiz dans différents lieux, GAV, détentions provisoires. On apprend que des enquêtes sont en cours depuis plusieurs mois, qu’elles concernent sans doute de nombreuses personnes et lieux à Toulouse et ailleurs, que des écoutes téléphoniques et des filatures ont eu lieu, qu’elles sont sans doute encore en cours.

  • Italie : Contre le Trans-Adriatic Pipeline et ses complices

    8 avril

    Nous ne cherchons pas de trêve. Nous cherchons une manière d’arrêter un projet scélérat de destruction. A cause de cela, ils voudraient nous intimider, à cause de cela nous ne reculerons pas.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 4900


Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | D'autres sites