nouscontacter Acceuilnouscontacter journaux brochures Section Audio articles forum

Base de données anarchistes internationale et multilingue (depuis 2007)
In English In Italiano Im Deutschen En Español العربية По-русски Ελληνικά 日本語で。 Srpskohrvastski In het Nederlands
Em português Suomi Turkce Bahasa Indonesia Cestina Polski Català
Burn all flags !
  • Réflexions préliminaires sur la guerre au Viêt Nam

    Par Ngô Van (avril 1968) 22 octobre 2018

    Depuis l’offensive du Têt, l’agitation mystificatrice de la propagande n’a cessé de s’intensifier. À quelque dix mille kilomètres d’ici, le jeu de massacre continue et journaux et télévision du monde entier se repaissent quotidiennement des images à sensation d’un insupportable carnage devenu pourtant habituel. Une intoxication à double sens aide à mourir ou à voir mourir lorsque l’enlisement quotidien n’a pas tout à fait endormi la sensibilité.

  • Belgique : Les anarchistes (toujours) dans le viseur de l’antiterrorisme

    22 octobre 2018

    La Belgique est un de ces pays d’Europe qui a encore un Roi. C’est un fait curieux vu d’ici, et on peut donc se demander à quoi cela bien servir, un Roi, à part dépenser des millions et causer quelques scandales réguliers pour distraire la population ? Et bien un monarque, ça signe par exemple des décrets, des décrets royaux même. Comme par exemple celui qui vient d’étendre les compétences de la liste de l’OCAM (Organe de coordination pour l’analyse de la menace), un des organismes du terrorisme d’Etat belge.

  • Bure : 13 procès et le tribunal de Bar-le-Duc évacué

    22 octobre 2018

    Ce mardi 16 octobre, 13 personnes passaient en procès pour des affaires liées à la lutte anti-CIGEO. Une spécialité du tribunal de Bar-le-Duc est de rassembler toutes les affaires militantes le même jour, afin d’assurer un déploiement policier proportionné : une centaine de flics.

  • Rapport pour une académie

    Par Franz Kafka (1917) 19 octobre 2018

    Éminents Académiciens, vous me faites l’honneur de me demander de fournir à l’Académie un rapport sur mon passé simien. Je ne saurais malheureusement déférer à cette invitation telle que vous la formulez. Je suis séparé de ma vie de singe par près de cinq années, un temps peut-être très court sur le calendrier, mais qui est infiniment long quand on le passe à galoper comme je l’ai fait par-ci par-là, accompagné d’hommes excellents, de conseils, d’applaudissements, de musique d’orchestre, seul au fond car ma compagnie, pour ne rien perdre du tableau, se tenait loin de la barrière. Mes exploits n’auraient pas été possibles, si j’avais voulu m’opiniâtrer à songer à mes origines et à mes souvenirs de jeunesse. Le premier des commandements que je m’étais dictés était justement de renoncer à toute espèce d’entêtement ; moi, singe libre, je m’imposais un joug. En revanche mes souvenirs s’effacèrent de plus en plus.

  • Frontière franco-italienne : Sur l’expulsion de « chez Jesus »

    19 octobre 2018

    Ils ont expulsé « Chez Jesus ». 14 camionnettes, plusieurs voitures de police et carabinieri, l’éternel troupeau bien fourni de digossini tout fiers. Ils sont arrivés à 7h40 le mercredi matin. Ils ont défoncé la porte avec un bélier et un marteau, et ils sont entrés.

  • Florence (Italie) : Compte rendu de procès de l’op. « Panico » et balade solidaire en ville et devant la taule

    16 octobre 2018

    Hier, mardi 9 octobre, s’est déroulée la première audience (report du 12 juillet) du procès concernant l’opération « Panico ». Un large public de compagnons et de compagnonn.es a chaleureusement accueilli l’entrée dans la salle des trois compagnons incarcérés présents à l’audience, provoquant l’irritation croissante du président du jury.

  • France, mai 68 : Les Comités Ouvriers-Étudiants

    Par Fredy Perlman et Roger Grégoire (1969) 15 octobre 2018

    Qui sommes-nous ? Ni des responsables ou des fonctionnaires des Comités d’Action Ouvriers – Étudiants ; ni des présidents ou des secrétaires du mouvement ; ni des porte-parole ou des représentants des révolutionnaires. Nous sommes deux militants qui nous sommes rencontrés sur les barricades et à Censier qui avons partagé un projet tous les deux, et aussi avec des milliers d’autres militants actifs à Paris en mai-juin 1968.

  • Mai 68 à l’usine Jeumont-Schneider

    Par Ngô Van (décembre 1968) 15 octobre 2018

    Il nous paraît fastidieux en ce moment où tout est à la « normale » d’évoquer ce qui ne l’était pas moins « normal à rebours » à la fin du printemps dernier. D’ailleurs ce qui s’est passé ici n’est qu’une variante de ce qui s’est passé ailleurs, que tout le monde connaît. Cependant il n’est pas inutile de se pencher sur le miroir terni du passé pour essayer de se connaître soi-même.

  • La miche de pain

    Par Ricardo Flores Magon (1916) 15 octobre 2018

    Depuis la vitrine du magasin, la miche de pain contemple les allées et venues de la foule anonyme. Ils sont nombreux, ceux qui lui lancent des regards de convoitise, tellement sa croûte dorée semble une invite à l’appétit et, pour le pauvre, un appel à violer la loi. Hommes et femmes, enfants et vieillards passent et repassent devant la vitrine, et la miche se sent mordue par mille regards avides, les regards de la faim, capables de dévorer des pierres.

  • Un point sur la construction de nouvelles places de prison

    12 octobre 2018

    Après l’annonce du plan pénitentiaire le 12 septembre dernier en conseil des ministres, les arbitrages sur les villes retenues pour la construction de nouvelles prisons viennent de tomber. Le futur programme immobilier a ainsi été présenté aux syndicats de matons le 8 octobre en avant-première par Stéphane Bredin, directeur de l’administration pénitentiaire, et confirmés le 9 octobre en interne par le ministère de la Justice : 7000 places supplémentaires de prison doivent être livrées d’ici 2022 (« plan 2018-2022 ») et 8000 autres sont projetées d’ici 2027 dans un « plan 2022-2027 ». On en trouvera la liste ci-dessous.

  • A propos des racines et des excroissances du négationnisme

    11 octobre 2018

    Ne jamais débattre, trancher. Déserter, le monde politique est assez grand pour ne pas être contraint de faire compagnonnage même un peu divergent, avec des antisémites. Il y a des dizaines d’années, un écrivain de polars, se prétendant révolutionnaire, collabora avec Robert Faurisson. Serge Quadruppani, avec d’autres fit ce choix dément et répugnant de mêler l’histoire des luttes sociales et des révolutions à celle de la négation d’un génocide.

  • Toulouse : Rassemblement en soutien à un compagnon incarcéré à Limoges

    11 octobre 2018

    Un compagnon est incarcéré à Limoges depuis plus de 6 mois suite à un incendie de véhicules de gendarmerie en septembre 2017. Il sera présenté à une juge d’instruction toulousaine le 17 octobre pour une action au local de l’UMP en 2015. Retrouvons-nous devant le TGI de Toulouse pour montrer notre solidarité.

  • Nouvelle-Calédonie : De la lutte directe et sans médiation contre la mine de nickel

    11 octobre 2018

    Mercredi 10 octobre vers 21h à Kouaoua, le tapis roulant de la mine de nickel (appelé « La Serpentine ») qui ondule sur quelque onze kilomètre entre la montagne et la mer, a de nouveau été incendié. L’incendie a détruit 200 mètres de ce tapis roulant.

  • Landauer, Gross, Mühsam : histoires de famille

    11 octobre 2018

    « Le seul conflit profond qui m’ait opposé à Gustav Landauer pendant toutes les années de notre amitié portait sur nos conceptions diamétralement opposées du mariage, de la famille, de la jalousie, de l’exclusivité et de la promiscuité sexuelles. Si ce différend ne devait jamais entacher durablement nos rapports personnels, il n’en resta pas moins fondamentalement insurmonté. » Ainsi s’exprime l’écrivain et activiste libertaire Erich Mühsam dans ses Souvenirs apolitiques, écrits plusieurs années après (...)

  • Paris : Refuser de parvenir ?

    7 octobre 2018

    [/– Pour quoi faire ?/]
    Le refus de parvenir appartient à la tradition anarchiste et anti-autoritaire ; il a été largement véhiculé par les milieux individualistes de la Belle Epoque de tendance éducationniste et a pu parfois être grossièrement compris comme un refus de gagner de l’argent dans un monde où la subsistance passe par l’exploitation, servant alors un argumentaire alternativiste à tendance « décroissant ». Mais elle a aussi pu désigner un refus conséquent de s’adapter aux impératifs de ce (...)

  • Du sexisme inclusif

    7 octobre 2018

    De plus en plus se répand l’idée que, pour lutter contre le sexisme et la domination masculine, il faut introduire partout l’écriture inclusive, c’est-à-dire écrire les noms et les adjectifs au pluriel avec les marques grammaticales conjointes du masculin et du féminin. Je voudrais qu’on réfléchisse sans préjugé au bien-fondé de cette pratique et à ses effets.

  • Bâle (Suisse) : L’émeute du 24 juin 2016 en procès du 24 au 30 octobre 2018

    7 octobre 2018

    Le 24 juin 2016 avait eu lieu à Bâle une petite manifestation combative contre le racisme, la répression et la gentrification. Le long du parcours, divers bâtiments ont été attaqués et des confrontations ont eu lieu avec les flics qui rappliquaient, dont deux d’entre eux auraient été blessés. Quatorze personnes ont été arrêtées le soir-même et des perquisitions ont eu lieu chez ces personnes dans les jours qui ont suivi. Sept personnes ont été relâchées deux jours après l’arrestation, tandis que les sept (...)

  • Vengeance pour Zak Kostopoulos !

    2 octobre 2018

    En recevant les nouvelles de l’horrible meurtre de Zak Kostopoulos à Athènes cette semaine, nous avons été frappés par la nécessité d’une réponse. Bien que nous ne connaissions pas Zak, sa terrible situation résonne fortement parce que nous savons que cela pourrait être notre sort, le sort d’un ami proche ou d’un amant.

  • Sale époque ! (+ quelques notes)

    1er octobre 2018

    Le temps viendra bientôt, pas très lointain au train où vont les « buzz », où il nous sera scandé, sur fond d’images réalistes, qu’il est nécessaire de violer des petites filles. Puis on nous dira avec aplomb et la main sur le cœur, devant nos airs effarés, que nous n’avons encore rien compris et que c’est là l’expression d’un féminisme humaniste.

  • Athènes : Vengeance pour Zak, tué par les citoyens-larbins de la propriété privée

    30 septembre 2018

    NdNF  : Nous ne mettons pas de liens vers les vidéos ignobles en question, relayées par la presse en dépit de leur violence inouïe (la mort par le lynchage). Ces vidéos n’ont selon nous pas à être relayées par les compagnons et les camarades. La vérité nous la connaissons déjà, vidéo ou non, et la Justice, elle est et sera toujours notre ennemie. Vive la reprise individuelle et longue vie aux « coupables » de ce monde, et pour finir, guerre à celles et ceux dont l’innocence est intrinsèque ! Car ce sont des lyncheurs...

  • Zadissidences n°3

    30 septembre 2018

    NdNF : Nous publiions cet été le deuxième volume de Zadissidences, brochure qui avait le mérite assez rare (au-delà même du contexte zadiste, somme toute, isolé) de mettre à jour les dissidences au sein de la « ZAD » post-victoire (des réformistes et des alternativistes), ce que d’autres qualifient généralement dans une extériorité et un surplomb fantasmés d’« embrouilles de milieu », souvent « stériles », voire même, misère, « contre-productives ». Aujourd’hui nous relayons la sortie d’un troisième volume, et rien n’a changé fondamentalement depuis le précédent. Nous reproduisons donc en conséquence la note introductive, à notre avis, toujours d’actualité, qui avait été faite au précédent.

  • Nouveau servage

    Par André Prudhommeaux (mars 1935) 28 septembre 2018

    Les socialistes autoritaires, nationaux-socialistes et autres, ne pensent qu’à emprisonner, fixer et réglementer au maximum, afin de pouvoir disposer des hommes comme d’éléments mécaniques assemblés suivant un plan. Or, seulement le jour où les producteurs seraient devenus des automates sans âme, on pourrait parler d’Economie dirigée. Tant que le problèmes des « leviers de commande » se compliquera du fait que l’homme est une créature vivante, qui pense et souffre, l’accumulation des réglementations n’aura d’autre résultat que l’aggravation du gâchis — exigeant à son tour un renforcement du pouvoir.

  • Le Pauvre Pêcheur

    Par Octave Mirbeau (1890) 25 septembre 2018

    L’intérieur misérable d’un bateau de pêcheur amarré sur le fleuve, contre la berge. Il fait sombre ; il fait froid. Une lueur très pâle, une lueur sourde de nuit sans lune entre par deux petites lucarnes, éclaire vaguement, çà et là, la pièce basse, remplie de pesantes ténèbres. Près d’un poêle sans feu, la mère est assise sur un escabeau et allaite un nouveau né. Une grande fille de quinze ans est couchée sur un matelas fait de guenilles entassées. Six enfants grouillent dans l’ombre. Les uns pleurent et se plaignent ; les autres dorment. Au-dehors, le vent siffle et secoue les plaques de zinc dont est recouvert le toit du bateau. Le fleuve clapote. De temps en temps les trains de bateaux passent, le long de l’autre berge ; leurs machines gémissent et hurlent dans la nuit.

  • Angers : Une manif antifasciste dépassée par la casse et la rage

    24 septembre 2018

    Ce samedi 22 septembre en début d’après-midi était prévue une « manifestation festive » contre l’extrême-droite et leur QG, « L’Alvarium », dans le cadre d’un festival intitulé « A l’Ouest mais toujours antifasciste » et organisé par le Réseau Angevin Antifasciste (RAAF). Cette manif fut donc festive, sauvage même, régénérant un peu l’antifascisme de ces derniers temps.

  • Logement : Un nouvel ELAN dans la guerre aux pauvres !

    22 septembre 2018

    Après entre autres la baisse des APL et le durcissement des conditions de travail, Macron et son gouvernement mettent en place en ce moment une nouvelle loi, la loi ELAN. Il s’agit de déréguler le marché du logement, dans la plus belle veine des idées libérales. Le mot d’ordre est d’en finir avec toutes les barrières qui gênent encore un peu les propriétaires les plus riches de spéculer et de se faire du fric sur le dos des classes populaires.

  • La contre-révolution en marche

    Par Camillo Berneri (1937) 21 septembre 2018

    Au cours du mois de septembre 1930, Azaña, qui fut membre, avec Zamora et Lerroux, du gouvernement provisoire de la République, disait dans un meeting à Madrid : « Nous allons conquérir la liberté en faisant appel à toutes les forces anti-monarchistes, peu importe comment elles s’appellent, peu importe où elles se trouvent ». Telle fut la formule de la première « union sacrée » : cette union adoptait comme dénominateur politique commun le républicanisme. En août 1931, la République se crut suffisamment (...)

  • Lettre ouverte à mon prédateur littéraire

    21 septembre 2018

    Comme point d’orgue de la grande vague commémorative du cinquantenaire de Mai 68, on a failli avoir un Cohn-Bendit (Dany, pour les intimes) à l’hôtel de Roquelaure. Parfait eût été le timing et admirable la symbolique. Le facétieux agitateur de Nanterre-la-Folie terminant sa carrière dans les palais de la République : superbe allégorie ! Las ! le jeune Macron, président métaphorique supposément jupitérien, a, raconte la chronique, ramené soi-même à la raison le vieux briscard du « grand bazar », en lui signifiant que, ce faisant, il abdiquerait partie de sa rebelle « personnalité ». Et l’autre, soudainement rallié à la sollicitude ricœurienne de l’élyséen argumentaire, aurait fini par ravaler son espiègle intention d’en être, au moins une fois, de ce monde tant honni du temps de son anarchiste jeunesse. Ainsi va la vie.

  • Paris : Il n’y a pas de catastrophes naturelles

    Discussion le vendredi 21 septembre, 19h 18 septembre 2018

    On se propose de réfléchir ici à partir d’une affirmation à la fois étrange et évidente : “il n’y a pas de catastrophe naturelle”. De la gestion des populations à travers le modèle de la gestion de la catastrophe à venir, aux théories de la catastrophe qui nous invitent à attendre l’écroulement prévu du capitalisme, en passant par cette manière de s’étonner que cette bonne mère nature n’accompagne pas tranquillement l’urbanisation et le profit, on pourra explorer ce que cette proposition nous permet de (...)

  • Réflexion autour du « procès de l’extrême-droite »…

    Pourquoi nous pensons que contribuer au « procès de l’extrême droite » pourrait être une impasse voire un véritable piège 18 septembre 2018

    Même lorsqu’on cherche à travers cette démarche à faire la lumière sur les faits réels, ce qui semble invoqué lorsqu’on en appelle à la « vérité », on sait par expérience que le récit et les descriptions produits durant les audiences sont soumis à un formatage destinés à l’élaboration d’une grille de lecture prétendument « neutre » pour les magistrats. De « vérité », dans un tribunal, on ne trouvera qu’une vérité judiciaire.

  • Un projet démocratique

    17 septembre 2018

    « La Femme : La masse n’est pas sacrée, la violence crée la masse. La violence crée la masse. La propriété injuste crée la masse. La détresse crée la masse. Elle est humble espoir... Vengeance cruelle... Esclave aveugle… Pieuse volonté… La masse est un champ piétiné. La masse, c’est le peuple enseveli. L’Homme sans nom : Et l’action ? La Femme : L’action ! Il faut davantage que l’action ! Dans la masse, libérer l’homme. Dans la masse, libérer la communauté. (...)

  • « Reboussolés »

    16 septembre 2018

    Depuis quelques jours, j’ai décidé que le pôle nord serait à 50.034°N, 19.180°E. Je crois que nous sommes plusieurs à avoir observé ce changement dans nos boussoles intérieures parmi ceux du voyage vers la Pologne. Il y avait pour ce voyage 36 élèves volontaires qui ont consacré quelques jours de leurs vacances à nous emmener, mes deux collègues et moi, jusqu’à Auschwitz et Birkenau. Oui, ce sont bien les jeunes qui nous ont emmenés et non le contraire. Oh, bien sûr, un de mes collègues s’était chargé de l’organisation, des coups de téléphone, des réservations, des réunions de préparation, des assurances, des autorisations, du calcul et de la gestion du budget… mais ce sont ces jeunes de 17 ou 18 ans qui nous ont emmenés et qui ont donné du sens à ce qui n’en avait pas.

  • Étranges étrangers

    Par Jacques Prévert (1951) 16 septembre 2018

    Vous êtes de la ville
    Vous êtes de sa vie
    Même si mal en vivez
    Même si vous en mourez.

  • Repose en paix sociale... Quelques notes autour de la mort de Clément Méric

    15 septembre 2018

    Nous ne reviendrons pas en détail sur les faits précis qui ont mené à la mort de Clément Méric, jeune militant antifasciste d’extrême-gauche, le 5 juin 2013, parce qu’au fond le déroulement précis de l’affaire ne nous intéresse que très peu ici. Nous laissons le sale travail d’enquêteur à ceux dont c’est le sale travail, qu’ils soient journalistes, juges, flics, ou les trois à la fois. Rappelons seulement qu’en cette fin d’après-midi là, un groupe de militants antifascistes a croisé le chemin d’un groupe de militants néo-nazis lors d’une vente privée de fringues de la marque « Fred Perry ». Ce n’est que logiquement qu’une rixe a éclaté entre les deux groupes. Mais suite à un coup, Clément a perdu la vie. Ces quelques notes ont pour objectif de réfléchir un peu à quelques questions qui méritent selon nous d’être posées, et ce à tête reposée, maintenant qu’un peu d’eau est passée sous les ponts. Il s’agit ici de mettre en évidence les impasses d’un certain antifascisme et de questionner notre réactivité, mais aussi de reposer la question de la solidarité révolutionnaire.

  • Enregistrement sauvage, coups de gueule et de rage dans une cave pas loin du bocage, juin 2018

    13 septembre 2018

    Y a des jours comme ça où le « tous ensemble, tous ensemble » saute aux yeux comme une arnaque. Y a des jours comme ça où celles et ceux qui écrasent ne le cachent plus parce qu’il y a plus urgent. Où celles et ceux qui sont dessous, et le savaient déjà, font face. Et où celles et ceux qui se prétendaient neutres parce que « quand même c’est plus complexe que ça », découvrent qu’illes sont de fait dans le camp des plus forts. Y a des jours comme sur la zad ce lendemain de l’abandon de l’aéroport où celles et (...)

  • Problèmes d’affichage sur Non-Fides.fr

    11 septembre 2018

    Plusieurs problèmes d’affichage ont cours actuellement sur Non Fides, cela durera le temps de quelques travaux de maintenance d’une durée indéterminée pour le moment. Tout ce qui s’affiche habituellement en page d’accueil sur un panneau latéral à droite des articles (menu, brèves, recherche, etc.) se trouve temporairement tout en bas de la page d’accueil, sous les articles. De nouveaux problèmes d’affichages pourraient apparaitre encore durant cette période. Merci pour votre compréhension.


  • Recommencer et continuer à attaquer ce monde et à faire la révolution sans l’attendre

    11 septembre

    Voilà que la rentrée et sa normalité nous ont pris, comme à chaque fois, par surprise. Les écoliers font leur cartable et vont s’asseoir sur les bancs de cette école qui les prépare à rentrer pour la vie dans la vraie vie, à leur place dans le travail, les étudiants sont dûment sélectionnés et vont découvrir la filière qu’on leur réserve, les salariés ont terminé leurs vacances et soignés leurs insomnies pour avoir l’air plus efficaces et productifs, les métros recommencent à embarquer leurs cargaisons d’êtres humains hagards le matin et épuisés le soir (ou l’inverse), les chômeurs et autres RSAstes se remettent à faire semblant de vouloir un emploi pour ne pas perdre les allocs qui ne leur ont pas permis de quitter Paris cet été, bref, c’est la rentrée, et tout est normal.

  • Débrouillages identitaires : Quand la nature contredit la Nature...

    9 septembre

    Récemment projeté sur les écrans romands, le film XXY vient nous rappeler, sur le mode de la fiction, la fragilité de nos catégories de pensée concernant les sexes. Prisonniers d’une double pensée binaire qui superpose les identités féminines et masculines aux catégories biologiques femelles et mâles, nous supportons mal lorsque la nature elle-même vient contredire nos préjugés. Mais au-delà des considérations identitaires, c’est toute l’organisation sociale et ses enjeux de pouvoir qui se trouvent en question.

  • Hamilton (Canada) : Un flic infiltré s’est fait griller

    9 septembre

    Il était présent – par intermittence – depuis près de deux ans, apparaissant pour la première fois à l’été 2016. Il s’appelle « Shane ». C’est à la fois son nom d’infiltré et son vrai nom. « Shane Bond », c’est ce qu’il nous a dit, ce « nous » étant les différents groupes et milieux d’Hamilton dans lesquels il a tenté de s’infiltrer.

  • Cayenne (Guyane) : Mine de rien, la montagne ne dort pas

    5 septembre

    Ce tract contre la future méga-mine de la Compagnie de la Montagne d’or a été diffusé lors d’un rassemblement à Cayenne le 16 juin 2018. Deux jours plus tard, le 18, une manifestation s’est également déroulée à Saint-Laurent-du-Maroni. La mine dite « Montagne d’or » est plutôt une fosse gigantesque creusée afin d’extraire à grand renfort d’explosifs et de cyanure 1,6 g d’or par tonne de roche broyée, au total 85 tonnes d’or. Ce projet doit ravager 800 hectares de forêt à 125 km de Saint-Laurent-du-Maroni, pour (...)

  • La révolution sociale au Sonora

    2 septembre

    Frères Yaquis, nous vous embrassons chaleureusement ! C’est ainsi que se conquiert le pain, la terre et la liberté. Et si quelque puissant vous dépêche un délégué pour vous proposer une alliance, arrachez-lui la tête et renvoyez-la à son maître avec ces mots : « Maintenant viens donc te la faire arracher à ton tour. »

  • Évocation de la bombe atomique

    28 août

    Ces lignes ont été écrites par mon époux, Hisashi Tôhara, un an après avoir vécu la bombe atomique, alors qu’il venait d’entrer au lycée de Hiroshima.
    Il a été victime de cette bombe à 18 ans et il en avait 19 lorsqu’il a écrit ce texte. Je savais qu’il était de Hiroshima, mais pendant nos quarante-deux ans de vie commune, s’il me parlait souvent de son adolescence dans le Japon militarisé, évoquant notamment ses soirées arrosées avec les jeunes recrues, il ne m’a jamais parlé de ce jour fatidique. Et, sachant que le souvenir devait en être trop douloureux, je n’ai jamais osé le questionner à ce sujet.

  • Rassemblement de solidarité avec les prisonniers en lutte et contre toutes les prisons !

    28 août

    Pas une semaine ne se passe sans que la question de la taule ne soit affichée dans les médias : évasions plus ou moins spectaculaires, question de la « radicalisation », des décès à répétition qu’on explique simplement par la surpopulation carcérale etc. (Comme si le vrai problème n’était pas l’enfermement et les matons mais juste un « souci d’organisation »...) Cette surmédiatisation prépare le terrain pour nous faire gober la pilule de la future réforme pénitentiaire.

  • Guerre et révolution

    25 août

    Il faut en finir avec la conception « catastrophique » voyant surtout dans la révolution un geste violent de désespoir. Sans doute, un grand mouvement ne peut résulter que d’une énorme crise, dans laquelle pourtant nous garderions et une profonde confiance dans nos propres forces et une idée assez nette de la nouvelle direction que nous leur voudrions donner. Mais un grand espoir est indispensable pour oser s’attaquer à tout le vieux monde avec la décision nette d’une œuvre immense de démolition et de reconstruction à accomplir.

  • Sur la révolte des Turbans jaunes ou la grande guerre des paysans dans la Chine du IIe siècle

    20 août

    Pour comprendre l’histoire contemporaine des pays de civilisation chinoise, il est indispensable de connaître, au moins sommairement, l’histoire de la Chine ancienne et le caractère spécifique des insurrections paysannes qui, à plusieurs reprises, menacèrent de ruiner de fond en comble le système de domination administratif et militaire de la dynastie des Han. La grande guerre des paysans chinois des temps modernes qui a permis la victoire de Mao Tsé-toung n’est pas foncièrement différente des (...)

  • La perte du langage

    16 août

    Plus que la documentation, nous avons besoin de la participation active des compagnons, y compris par l’écriture, dans ce qui doit être un projet précis. Nous ne pouvons pas nous limiter à la dénonciation de l’exploitation, nous devons apporter nos analyses dans un projet plus large qui devienne compréhensible au cours de l’analyse elle-même. La contre-information documentée et la dénonciation ne doivent plus suffire. Nous avons besoin de quelque chose en plus, tant que nous avons toujours des langues pour parler, tant qu’ils ne nous les couperont pas toutes.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 5010


14 visiteurs en ce moment